Les données de l'Agence européenne pour l'environnement publiées aujourd'hui par l'exécutif communautaire révèlent que "près de 85% des zones de baignade surveillées en Europe en 2019 respectaient les normes de qualité les plus élevées et les plus strictes de l'UE, étant classées comme excellentes".

Avec un pourcentage de 91,5%, le Portugal est le septième pays européen avec le plus de plages avec cette classification, après Chypre (99,1%), l'Autriche (98,5%), Malte (97,7%), la Grèce (95,7%), la Croatie (95,6%) et l'Allemagne (92,5%).

Ces données publiées aujourd'hui dans un rapport permettent "aux baigneurs d'avoir une bonne indication des endroits où ils peuvent trouver la meilleure eau de baignade de qualité", souligne la Commission européenne, demandant toujours la prudence compte tenu de l'épidémie de covid-19 dans l'UE.

"En raison de la covid-19 et des mesures restrictives adoptées dans toute l'Europe, il est conseillé aux citoyens de demander des informations actualisées aux autorités locales et nationales et aux concessionnaires de plage sur les mesures de sécurité appliquées dans les zones de baignade", souligne la Commission européenne. .

Au total, pour ce rapport, 22 295 zones de baignade en Europe ont été surveillées l'année dernière (dont 21 981 au Royaume-Uni, qui a cessé de rejoindre l'UE en février de cette année).

Selon Bruxelles, presque toutes (95%) de ces zones de baignade avaient des eaux qui répondaient aux «exigences minimales de qualité».

À la mi-mai, la Commission européenne a présenté des recommandations pour que les pays reprennent la libre circulation dans l'UE, suspendue en raison de la covid-19, visant à une restauration sûre des services de transport et de tourisme en vue de l'été.

Dans ces recommandations, Bruxelles a demandé une distance de 1,5 à 2 mètres dans les lieux extérieurs tels que les plages, ainsi que l'adoption de "dispositions spéciales pour permettre le retrait physique et l'application de mesures d'hygiène spéciales".

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 402 000 morts et infecté plus de sept millions de personnes dans 196 pays et territoires.

Au Portugal, 1 479 des 34 693 personnes confirmées infectées sont décédées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe a succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est devenu celui avec les cas les plus confirmés, mais avec moins de décès.

ANE // ZO