«Nous voulons bousculer le système de médiation et de soutien pour placer les personnes handicapées sur le marché du travail», a déclaré Ana Sofia Antunes, dans son discours lors des célébrations de la Journée internationale des personnes handicapées, organisée par l'Institut national de réadaptation (INR), où il présentait la Stratégie nationale pour l'inclusion des personnes handicapées 2021-2025.

Le document, en consultation publique jusqu'au 24 décembre, comporte huit axes stratégiques, dont l'un est dédié au travail, à l'emploi et à la formation professionnelle.

«Les temps dans lesquels nous vivons ont été difficiles, les chiffres du chômage ont augmenté et les chiffres du chômage des personnes handicapées n’ont pas échappé à la règle», a souligné le secrétaire d’État, soulignant qu ’« il y a en fait plus de personnes handicapées inscrites dans les centres d’emploi en situation chômage ".

En ce sens, il a soutenu que des «mesures d'urgence» dans ce domaine sont nécessaires pour inverser la hausse du chômage des personnes handicapées.

«Ce n'est pas une situation aussi facile à inverser que celle observée dans le chômage de la population générale, où, en règle générale, avec l'amélioration des indicateurs économiques, le chômage diminue naturellement», a-t-il souligné.

Selon Ana Sofia Antunes, «ici le travail est plus spécifique et demande plus d'efforts», ayant souligné qu'une des mesures envisagées est l'élaboration d'un diagnostic quantitatif et qualitatif sur la situation d'employabilité des personnes handicapées, avec le but de faire des propositions d'amendements.

Un autre axe est celui de l'éducation et de la qualification, sujet sur lequel le secrétaire d'État a révélé que le nombre de personnes handicapées inscrites dans l'enseignement supérieur a augmenté «considérablement».

«De 2019 à 2020, nous sommes passés de 224 à 312 (personnes handicapées) pour entrer par le contingent d'accès spécifique», a-t-il ajouté, soulignant que, malgré les «bons chiffres», il est nécessaire de continuer à travailler dans ce sens.

Outre ces deux axes, la stratégie comprend également les axes citoyenneté, égalité et non-discrimination, promotion d'un environnement inclusif, promotion de l'autonomie et de la vie indépendante, mesures, services et soutien social, culture, sport, tourisme et loisirs, connaissances, recherche , innovation et développement.

La secrétaire d'État a également déclaré qu'elle espérait être en mesure de présenter le document final, après avoir analysé et adopté certaines des contributions apportées lors de la consultation publique, en février prochain.

SV // HB