Le Fonds de garantie des dépôts (FGD) avait, fin 2021, la capacité de protéger 0,98% de l’épargne stockée dans les banques portugaises, une baisse par rapport à 1,04% fin 2020, a révélé la Banque du Portugal (BdP).

« Le rapport entre les ressources propres du Fonds et les dépôts effectivement couverts par la garantie a de nouveau baissé en 2021, atteignant 0,98% (1,04% en 2020) », lit-on dans le Rapport et Comptes du Fonds de garantie des dépôts pour 2021, rendu public aujourd’hui par la BdP .

Selon le document, « cette diminution est, dans une large mesure, attribuable à l’augmentation significative du dénominateur de ce ratio, en raison de l’augmentation enregistrée des dépôts couverts par la garantie FGD ».

Même ainsi, la valeur enregistrée en 2021 est supérieure au niveau de 0,8%, déterminé comme l’objectif de capitalisation des systèmes de garantie des dépôts de l’Union européenne, à atteindre d’ici juillet 2024, indique le fonds présidé par Luís Máximo dos Santos.

Au 31 décembre 2021, les ressources propres du Fonds s’élèvent à 1 672,13 millions d’euros, soit une diminution de 1,89 million d’euros (-0,11%) par rapport à 2020, année où le fonds a atteint sa valeur la plus élevée jamais enregistrée.

La réduction des ressources propres en 2021 « reflète essentiellement l’incorporation du résultat négatif de l’année (-2,20 millions d’euros), l’encaissement des contributions versées par les institutions participantes (0,45 million d’euros) et l’augmentation de 139 milliers d’euros de charges liés au processus de remboursement des dépôts effectués auprès de Banco Privado Português, SA, en liquidation depuis 2010 », indique la BdP.

Le résultat de -4,01 millions d’euros a contribué au résultat négatif de 2,20 millions d’euros lié à l’activité de placement des ressources du fonds (en 2020 : -2,83 millions d’euros), partiellement compensé par la comptabilisation du produit des amendes en faveur du FGD, d’un montant de 1,91 million d’euros (en 2020 : 1,86 million d’euros) », lit-on dans le rapport.

Le FGD, créé en 1992, garantit le remboursement des dépôts effectués dans ses établissements de crédit adhérents en cas de situation d’indisponibilité des dépôts dans l’un de ces établissements, couvrant les dépôts dans la limite de 100 000 euros par déposant et par établissement de crédit.

Au 31 décembre 2021, 112 établissements de crédit participent au FGD, dont 27 banques, 3 caisses d’épargne, 5 caisses mutualistes de crédit agricole n’appartenant pas à la SICAM (Sistema Integrado do Crédito Agrícola Mútuo), 76 caisses mutualistes de crédit agricole appartenant à la SICAM et un établissement de crédit établi dans un pays non membre de l’Union européenne.

DF // JNM