Le Conseil d’État rencontrera aujourd’hui le directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), António Vitorino, en tant qu’invité.

« La réunion abordera la question des migrations, au moment où la question est revenue à l’ordre du jour, suite à la situation en Afghanistan », a annoncé la Présidence de la République, dans une note publiée sur le site officiel.

L’organe de consultation politique du président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, se réunira à partir de 15h00 au Palácio da Cidadela, à Cascais, dans le quartier de Lisbonne, « afin d’assurer une bonne distanciation physique, conformément à la règles établies ».

L’avocat António Vitorino, ancien leader socialiste, commissaire européen et ministre de la Présidence et de la Défense nationale, a été proposé par le gouvernement portugais en décembre 2017 et élu en juin 2018 directeur général de l’OIM — une organisation créée en 1951 et actuellement intégrée dans le système des Nations Unies, avec 169 États membres.

Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, s’est félicité de l’élection d’António Vitorino à ce poste, estimant qu’il s’agissait « d’une grande joie pour le Portugal » et « d’une victoire pour le monde aussi », car elle représentait une vision d’ouverture. , « contre le protectionnisme, la xénophobie, le bouclage et l’intolérance ».

Il s’agira de la troisième réunion du Conseil d’État du second mandat de Marcelo Rebelo de Sousa à la présidence de la République, qui a débuté le 9 mars dernier.

La précédente réunion de cet organe de concertation politique s’était tenue le 26 mai, avec la participation du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, en tant qu’invité, pour analyser la situation et les perspectives de l’Alliance atlantique, dont le Portugal fait partie depuis sa fondation en 1949.

Le 19 mars de cette année, le Conseil d’État s’est réuni pour la première fois dans le mandat actuel de Marcelo Rebelo de Sousa, pour discuter de la réforme organique des Forces armées lancée par le Gouvernement, ayant comme invité le ministre de la Défense nationale, João Gomes Cravinho.

Marcelo Rebelo de Sousa a augmenté la fréquence des réunions du Conseil d’État, les convoquant environ tous les trois mois, et a innové en invitant des personnalités étrangères et portugaises aux réunions de cet organe.

Au cours des cinq années de son premier mandat, il y a eu 18 réunions du Conseil d’État, la dernière le 15 décembre de l’année dernière, par visioconférence, avec la participation du ministre d’État et des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva, en tant que invité, ayant à l’ordre du jour la présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne pour le premier semestre 2021.

Selon la Constitution, le Conseil d’État est composé de cinq citoyens nommés par le Président de la République pour la durée correspondant à la durée de son mandat, ainsi que de cinq élus par l’Assemblée de la République pour la durée correspondant à la législature. , en plus des membres inhérents .

IEL // ACL