Dans le communiqué de presse envoyé à l'agence Lusa, la ministre de la Culture, Graça Fonseca, justifie que l'attribution à Lourdes Castro de la Médaille du mérite culturel est «plus qu'une simple reconnaissance pour un artiste plus grand, et pour la valeur et l'espace irremplaçable qu'elle occupe dans l'histoire. d'art, portugais et mondial ».

«Après avoir exposé partout dans le monde, et avec une œuvre largement représentée dans les grandes collections nationales, de ses ombres indéniables aux livres de l'artiste, Lourdes Castro a construit certaines des pièces les plus emblématiques et reconnaissables de l'art contemporain portugais», souligne le ministre, à propos de la vie et le travail de l'artiste, toujours «en dialogue permanent et en complément».

Née à Funchal, le 9 décembre 1930, Lourdes Castro développe son travail depuis la fin des années 1950, avec un parcours artistique aux multiples facettes, utilisant ses propres techniques et procédés, qui «montrent sa profonde sensibilité à l'impermanence et l'attention particulière avec laquelle son regard artistique porte sur le monde ».

Dès le début de son parcours, la création du magazine KWY, en collaboration avec René Bértholo et d'autres artistes, «moment charnière pour l'internationalisation des arts plastiques portugais», se démarque, avec l'adoption de nouvelles techniques et langages «qui ont bougé et changé de manière significative le panorama artistique national ».

«La place qu'occupe aujourd'hui l'art portugais contemporain est indissociable de la contribution de cette génération d'artistes dont faisait partie Lourdes Castro et qui a poussé notre créativité et notre talent plus loin que jamais», souligne également le ministre.

La ministre souligne également l'importance du travail d'archiviste de Lourdes Castro, s'occupant des documents, des œuvres, des photos et de la correspondance avec divers artistes, critiques, conservateurs, agents de la culture mondiale des années 1950 à nos jours, et qui représentent un autre témoignage d'elle chemin et son impact.

«À Lourdes Castro, la vie et la vie quotidienne sont comme les plus grandes œuvres, comme le montre le rassemblement sur l'île de naissance, avec son compagnon Manuel Zimbro, depuis le milieu des années 1980, vivant et prêtant attention à l'ici et maintenant», se souvient Graça Fonseca dans même note à propos de cet artiste décédé en 2003.

La note du ministère justifie également que la Médaille du Mérite Culturel, et la reconnaissance que cette distinction se traduit, «viennent ainsi rendre justice et donner forme publique à un hommage longtemps dû à un artiste majeur de la culture portugaise, non seulement pour talent et créativité, mais aussi pour l'influence et le respect des créateurs contemporains, à la fois en tant qu'artiste et en tant qu'exemple de posture esthétique et éthique ».

Une source du ministère de la Culture a indiqué à l'agence Lusa que le lieu et la date de la livraison «seront annoncés en temps voulu».

En 2000, Lourdes Castro a reçu le Grand Prix EDP Arte et, en 2004, elle a reçu le Prix Celpa / Vieira da Silva – Consécration Arts Plastiques. Avec Francisco Castro Rodrigues, elle a été distinguée, dans l'édition 2010, des prix de la section portugaise de l'Association internationale des critiques d'art.

En 2015, l'artiste a reçu, à Capela do Rato, à Lisbonne, le Prix de l'Arbre de Vie – Père Manuel Antunes, remis par l'Église catholique pour mettre en valeur une figure à l'expérience humaniste et chrétienne.

AG // TDI