10863233_wm-2112635-7491806-jpg

Dans le cadre des célébrations, la Structure de la Mission des Commémorations a établi des partenariats avec la Direction Générale des Arts (DGArtes) et avec l’Institut du Cinéma et de l’Audiovisuel (ICA) pour financer des projets dans tous les domaines artistiques de l’année à venir.

Selon la structure de la mission, au premier trimestre 2023, la DGArtes ouvrira des concours d’une valeur d’un million d’euros, qui couvrent tous les domaines artistiques : arts de la scène (cirque, danse, musique, opéra et théâtre) ; arts visuels (architecture, arts plastiques, design, photographie et nouveaux médias) ; et croisement disciplinaire.

Quant aux appels d’offres ICA, qui s’ouvriront également au premier trimestre de l’année prochaine, ils s’élèvent à 790 mille euros, et s’organisent en deux volets : soutien à la production de premières œuvres cinématographiques et documentaires, et soutien à la formation des publics. dans les écoles, ajoute.

La Mission Structure célébrant le 50e anniversaire de la Révolution entend également établir un partenariat avec la Fondation pour la science et la technologie (FCT) entre 2023 et 2025, avec une ligne spéciale de soutien pour les projets de recherche à court terme (jusqu’à un an) subordonnés au thème.

Toujours dans le cadre des célébrations, l’entité organisera une exposition, des conversations et un colloque, en décembre, des années 50 sur la Vigília da Capela do Rato, à Lisbonne.

A l’initiative d’un groupe de catholiques, le 30 décembre 1972, une veillée de 48 heures est organisée dans le but de réfléchir sur la paix et sur la guerre dans les colonies, à laquelle se joignent également des non-catholiques.

Cette réunion sera finalement interrompue par les forces de l’ordre, entraînant plus d’une dizaine d’arrestations et le limogeage des agents publics présents.

Pour marquer la date, le 8 décembre 2022, à 15h00, dans l’église de São Domingos, à Lisbonne, l’exposition « A Paz é Possível. La veillée de la Capela do Rato et l’opposition à la guerre coloniale ».

Une conversation suivra sur le thème « La paix est-elle possible : une déclaration impossible ? », dans laquelle, selon la structure de la mission, le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, le ministre de la Défense nationale, Helena Carreiras, le chanoine António Janela , et le professeur universitaire et chercheur Luís Moita, qui sera animé par la journaliste Cândida Pinto.

Le comité organisateur de ces initiatives est composé de Jorge Wemans, António Araújo, Paulo Fontes, Nuno Estêvão Ferreira, Ângela Barreto Xavier et de la Structure Missionnaire pour les Commémorations du Cinquantenaire de la Révolution du 25 avril 1974.

Les partenaires de l’initiative sont la Présidence de la République, Capela do Rato, l’Église de São Domingos, la Mairie de Lisbonne, la Fondation Calouste Gulbenkian, la Mairie de Vila Viçosa, les Archives Ephemera et le Centre d’Études d’Histoire Religieuse. – Université catholique portugaise.

AG // MAG