«En période de rétablissement, le Centro Cultural de Belém (CCB) célèbre l'été avec un programme en plein air, correspondant à la nécessité pour nous tous de nous réunir», explique le CCB dans un communiqué, en allusion à la période d'isolement dictée par la pandémie. de covid-19, qui a forcé pendant trois mois la fermeture des espaces publics pour les spectacles et les contacts sociaux limités.

Sur la base de cette hypothèse, le CCB a choisi l'œuvre de Voltaire «Cândido ou O Optimismo» pour montrer la voie à suivre pour la nouvelle programmation: «faire de son mieux dans la mesure du possible, contrer l'adversité et s'ouvrir à la ville», «célébrer la possibilité d'espace commun, de partage de la diversité ».

Pangloss, philosophe et maître de Cândido dans l'œuvre de Voltaire, avait un mantra qui disait: "Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles".

"C'est pourquoi le programme d'été, avec un clin d'œil à Pangloss et son optimisme indomptable (et drôle)", traverse les nombreuses versions de la musique dans un programme qui se déroule du 15 juillet au 12 septembre à la Praça do CCB – "Une métaphore, en soi, de la ville, de son ouverture et de la possibilité de se rencontrer et de se rencontrer".

À cette fin, un auditorium extérieur a été conçu, conçu par l'architecte João Luís Carrilho da Graça, capable d'accueillir autant de spectateurs que possible, tout en maintenant la sécurité.

L'objectif est de célébrer l'espace et les retrouvailles, condition fondamentale de cette programmation et de la philosophie qui lui est inhérente.

Du jazz à l'opéra, du funk à la musique contemporaine, de la musique africaine à la tradition européenne classique, le programme se veut diversifié mais égalitaire, avec un ticket unique pour chaque spectacle de cinq euros », ce qui représente un effort du CCB pour célébrer l'ouverture ».

«Des activités du matin aux spectacles et au cinéma les soirs d'été à Lisbonne, c'est le meilleur de nos mondes possibles», souligne le CCB.

Des spectacles musicaux auront lieu les samedis et dimanches, à 19 h et 21 h, et comprendront des sessions de DJ et des concerts de divers musiciens et groupes.

En juillet, Fogo Fogo, Filipe Sambado, l'Orchestre de chambre portugais, Keep Razors Sharp et Os Músicos do Tejo; en août, ce sera le jeu des Dames, Sete Lágrimas, André Rosinha Trio, Sensible Soccers, Ensemble Palhetas Doubles, Voice’n’Combo et Cais Sodré Funk Connection; Septembre amène l'Orchestre métropolitain de Lisbonne et Tito Paris, qui joueront le concert de clôture.

Les vendredis soirs sont réservés aux séances de cinéma, où des films tels que «Ponyo by the sea», du réalisateur japonais Hayao Miyazaki, «Stromboli», de l'italien Roberto Rossellini, «Vertigem azul», du Français Luc Besson et «Continue to Live, ou les Índios da Meia Praia», par António da Cunha Telles.

Le programme est également composé d'autres moments et initiatives, comme l'exposition «O Mar é a Terra Terra», à Garagem Sul, des jardins ouverts avec des visites guidées, des séances de showcooking, des cours de Yoga, Tai Chi Chuan et Pilates et des programmes vacances d'été pour l'enfance.

AL // TDI