La Cour des comptes effectuera 129 audits et vérifiera les comptes de 658 entités publiques en 2022, dans le cadre du plan d’action, avec des actions axées sur la pandémie et sur le suivi du Plan de relance et de résilience (PRR).

Selon un communiqué de presse, la Cour des comptes (TdC) « a déjà approuvé le plan d’action pour 2022, avec des actions axées sur la réponse à la pandémie de covid-19, sur le suivi du plan de relance et de résilience du Portugal, ainsi qu’un secteur de programme impliquant les différentes sections de la Cour ».

« Achevant un cycle stratégique de trois ans (2020-2022), profondément marqué par la pandémie de covid-19 et ses répercussions, le Plan d’action pour 2022 a également été approuvé même dans un contexte d’incertitude et d’imprévisibilité quant à l’évolution de la pandémie et, par conséquent, quant à l’influence qu’elle exerce sur les secteurs économique, financier et social », ajoute l’institution.

Les actions de contrôle prévues par le TdC ainsi que la programmation intersectorielle « continuent d’envisager cette nouvelle réalité » et des audits demandés par l’Assemblée de la République sont également programmés, ainsi que des audits au titre du PRR et du nouveau cadre financier pluriannuel, indique le document. .

Parmi les actions à mener par le TdC, on compte 129 audits, avis sur les comptes de l’Assemblée de la République et des Assemblées législatives des Régions autonomes, la vérification interne des comptes de 658 comptes d’entités publiques, 34 audits pour l’apurement des responsabilités financières et 16 études et avis.

L’organe présidé par le juge conseiller José Tavares émettra également des avis sur le compte général de l’État 2021, y compris le compte de la sécurité sociale, et sur les comptes 2021 des régions autonomes des Açores et de Madère, en relation avec lesquels ils seront développés 35 actions préparatoires .

Les travaux débuteront également sur l’avis sur le Compte général de l’État 2022, qui, en vertu de la modification de la loi-cadre des finances, sera présenté à l’Assemblée de la République d’ici le 30 septembre 2023, précise le TdC.

Selon le document, « les audits financiers seront intensifiés et le processus de décentralisation des collectivités territoriales continuera d’être suivi, une planification à laquelle s’ajoutent toutes les actions de contrôle obligatoires selon les termes du mandat donné par la Constitution et la Loi, le l’achèvement des actions en cours liées à la pandémie, ainsi que le début d’autres justifiées par cette situation ».

Le TdC indique également que « souligne la plus grande pertinence de la programmation intersectorielle, qui sera renforcée, notamment par la nécessité de suivre et de contrôler les marchés soumis à des mesures particulières de passation des marchés publics et par un investissement plus important dans le volet de transformation numérique et de dématérialisation des procédures de la Cour. .

Quant à la stratégie des ressources humaines à l’horizon 2022, la Cour précise qu’elle « fait face à la fois à une nouvelle génération de processus de recrutement et de sélection et à une attention permanente à la formation, la motivation, la satisfaction et le bien-être des travailleurs », en prévoyant le processus de révision de carrière.

Selon le plan d’action 2022, la Cour des comptes est composée de 19 juges-conseils, dont le président.

Les services d’appui au siège et aux sections régionales « pourraient arriver à être constitués en 2022 de 653 ressources humaines », selon les estimations faites pour le budget, ajoute le document, selon lequel « des besoins ont été identifiés qui s’élèvent à 46 postes de travail ». » qu’il convient de satisfaire par le biais de recrutements externes ou de mobilités.

DF // CSJ

Le contenu de la Cour des comptes aura des actions axées sur la pandémie et le PRR en 2022 apparaît d’abord à Visão.