Le secrétaire général des Nations unies (ONU), António Guterres, a demandé mercredi qu'Israël et les Palestiniens profitent des accords entre l'Etat juif et deux pays arabes pour négocier "une solution politique" au conflit qui les oppose.

Israël a signé mardi, à Washington, des accords pour rétablir les relations avec Bahreïn et les Émirats arabes unis qui prévoient la suspension de l'annexion israélienne des territoires voulue par les Palestiniens, ce que l'ONU considère comme "le moment" pour les deux "Reprendre le dialogue afin de trouver une solution politique conforme aux résolutions du Conseil de sécurité".

Guterres a assuré, lors d'une conférence de presse, que l'ONU s'est efforcée non seulement de promouvoir un contact direct entre les deux parties, mais aussi de trouver un format par lequel le quatuor de médiateurs des conflits au Moyen-Orient , Union européenne et Russie) peuvent se rencontrer.

«Jusqu'à présent, nous n'avons pas été en mesure de parvenir au consensus nécessaire pour cela, mais nous persisterons dans nos efforts. Il est très important de ne pas abandonner le processus de paix au Moyen-Orient », a déclaré l'ancien Premier ministre portugais.

Le secrétaire général a également réitéré les appels de l'ONU sur les accords américains «  parrainés '' pour rétablir les relations d'Israël avec les Émirats arabes unis et Bahreïn, conformément à son opposition commune à l'Iran, déclarant que «la coopération internationale est absolument essentiel pour résoudre les problèmes ».

António Guterres s'est principalement concentré sur l'accord avec les Émirats arabes unis, qui présuppose qu'Israël suspend son plan contentieux d'annexion des territoires de Cisjordanie voulue par les Palestiniens.

"Nous avons toujours dit que l'annexion aurait des conséquences dramatiques pour la paix et la stabilité dans la région et saperait une solution à deux États, qui, selon nous, est le seul moyen de résoudre le problème des deux peuples qui ont besoin de vivre ensemble dans la paix et la sécurité", a déclaré chef des Nations Unies.

Les Palestiniens sont opposés aux accords avec les Émirats arabes unis et Bahreïn, les considérant comme une trahison de leur cause par les pays arabes, qui ont accepté de reconnaître Israël sans garantir de concessions territoriales.

SYL // SR

Le contenu de Guterres demande à Israël et aux Palestiniens de négocier une solution politique apparaît d'abord dans Vision.