« Nous avons découvert des zones qui peuvent être comparées aux forêts de séquoias qui existent aux États-Unis », a révélé aujourd’hui Telmo Morato, chercheur à l’Institut Okeanos, de l’Université des Açores, lors d’une conférence de presse tenue dans la ville d’Horta, sur l’île de Faial, pour présenter les résultats d’une campagne océanographique menée à bord du navire néerlandais « Pelagia » au cours des deux dernières semaines.

Selon ce chercheur des Açores, la mer des Açores possède des forêts de corail noir similaires aux forêts de séquoias d’Amérique du Nord, ceci selon les « premiers résultats préliminaires » issus des analyses réalisées lors de la campagne d’enquête internationale, menée dans les mers de la région. .

« Nous avons encore quelques mois de travail devant nous pour traiter les échantillons collectés lors de cette campagne », a expliqué Telmo Morato, rappelant qu’« une heure de vidéo en mer » correspond normalement à « une journée de travail à terre ».

Selon ce chercheur d’Okeanos, les premières analyses montrent que ces zones d’eau profonde, associées à la dorsale médio-atlantique, sont des zones de « haute productivité, abritant de grandes densités d’organismes et une très grande biodiversité ».

« Nous avons découvert et trouvé des choses que nous ne pensions pas trouver aux Açores à cette époque, comme les grands jardins de coraux noirs, qui peuvent vivre plusieurs milliers d’années », a déclaré ce chercheur, estimant que ce projet « a été très bénéfique pour la communauté océanographique ».

Le ministre de la Mer, Ricardo Serrão Santos, également présent à la conférence de presse, estime qu' »il est important de protéger ces habitats », à savoir, les « jardins de corail noir dans cette zone de l’Atlantique », qu’il considérait comme être des « symboles » de la biodiversité existante dans les mers de la région.

« Il faut investir de plus en plus dans la recherche océanique », a insisté le gouverneur, ajoutant que l’objectif de ces projets scientifiques est de s’assurer que les océans restent « sains ».

L’expédition scientifique a eu lieu entre le 18 mai et le 2 juin, le long de la dorsale médio-atlantique, dans la région des Açores, et comprenait des relevés bathymétriques, la capture d’images avec pour mission de cartographier les fonds marins, d’identifier de nouvelles zones qui relèvent des écosystèmes marins vulnérables définissant. et la détermination de leur état environnemental.

L’expédition océanographique, baptisée « Eurofleets+ IMAR : Évaluation intégrée de la distribution des écosystèmes marins vulnérables le long de la dorsale médio-atlantique dans la région des Açores », conclut que cette zone de l’archipel « peut accueillir plus de vie et de diversité » que les études précédentes. indiqué.

RF // MLS

Contenu Des scientifiques découvrent qu’une forêt de coraux noirs dans la mer des Açores apparaît en premier à Visão.