Par rapport à la même période l'an dernier, le PIB de la quatrième économie d'Asie, qui est également la 12e au monde, a chuté de 2,9%.

Il s'agit de la plus forte contraction enregistrée en Corée du Sud depuis plus de vingt ans, depuis le quatrième trimestre de 1998, en pleine crise financière asiatique, lorsque le PIB sud-coréen a chuté de 3,8%.

La Corée du Sud a été l'un des premiers pays touchés par la pandémie de covid-19 plus tôt cette année. Séoul a réussi à enrayer la propagation de la maladie sans imposer de confinement, grâce à une stratégie de dépistage intensif et des règles de distance sociale largement adoptées par la population.

Malgré cela, l'économie, fortement dépendante des exportations, a souffert des répercussions de la crise sanitaire mondiale.

Les exportations ont reculé de 13,6% au deuxième trimestre, par rapport à la même période en 2019, la plus forte baisse depuis 1974, lorsque la première crise pétrolière s'est produite.

La contraction du PIB est principalement due à "une baisse des exportations de véhicules automobiles, de charbon et de produits pétroliers", a déclaré la Banque de Corée du Sud dans un communiqué.

L'institution avait indiqué en mai qu'elle prévoyait une baisse du PIB de 0,2% en 2020, alors qu'en février elle prévoyait encore une croissance de 2,1%.

Le gouverneur de la Banque de Corée du Sud, Lee Ju-yeol, a annoncé cette semaine qu'une nouvelle révision à la baisse de cette prévision était "inévitable" en raison de la gravité de la baisse des exportations.

Le Fonds monétaire international (FMI) a également révisé les prévisions à la baisse pour la Corée du Sud le mois dernier, s'attendant désormais à ce que l'économie de ce pays se contracte de 2,1% cette année.

Les mesures de lutte contre la pandémie ont paralysé des secteurs entiers de l'économie mondiale et ont conduit le FMI à faire des prédictions sans précédent en près de 75 ans: l'économie mondiale pourrait reculer de 4,9% en 2020, entraînée par une contraction de 8% aux États-Unis, 10,2% dans la zone euro et 5,8% au Japon.

Pour le Portugal, la Commission européenne s'attend à ce que l'économie recule de 9,8% du PIB en 2020, une contraction supérieure à la projection précédente de 6,8% et à celle estimée par le gouvernement portugais, de 6,9%.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus de 617 500 morts dans le monde, selon un rapport de l'agence de presse France-Presse (AFP).

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

PTA // MOI

Covid-19: le PIB trimestriel de la Corée du Sud avec la pire contraction depuis 1998 apparaît en premier dans Vision.