Madère commencera samedi à vacciner les jeunes à partir de 12 ans avec l’administration des vaccins recommandés par l’Agence européenne des médicaments, a annoncé aujourd’hui le secrétaire à la Santé de cette région autonome.

« Nous allons avoir une « journée portes ouvertes » samedi prochain. Nous voulons vacciner le plus tôt possible entre 12 et 17 ans, en utilisant les vaccins recommandés par l’Agence européenne des médicaments, qui sont Johnson et Pfizer », a déclaré Pedro Ramos lors de sa visite aujourd’hui au centre de vaccination de Funchal.

Le responsable gouvernemental a expliqué que le vaccin de Johnson sera administré « à partir de 18 ans pour les hommes », tandis que Pfizer inoculera « les jeunes entre 12 et 17 ans ».

« Il n’y aura pas besoin de prendre rendez-vous », et les gens devraient se rendre au centre de vaccination de Funchal, situé à Madère Tecnopolo, a déclaré le responsable de la santé à Madère.

Pedro Ramos a fait valoir que, bien que « la vaccination soit facultative, donc non obligatoire », il s’agit « d’un acte de citoyenneté lorsque nous avons des problèmes de santé publique et que nous voulons contrôler cette pandémie qui a touché tout le monde ».

« Nous vaccinons les enfants et toutes les tranches d’âge sont protégées », a souligné le gouverneur du gouvernement insulaire.

Pedro Ramos a mentionné que les autorités sanitaires promeuvent les « journées portes ouvertes » pour vacciner les gens « dès que possible », la deuxième action ayant lieu aujourd’hui à Funchal.

Mercredi, il y aura une « journée portes ouvertes » dans la municipalité de Câmara de Lobos et, jeudi, à Santa Cruz, « car ces deux municipalités ont un taux de vieillissement inférieur » et ont des taux de vaccination inférieurs à 60% dans l’administration de la première dose et 50 % de la vaccination complète, a-t-il déclaré.

« Nous voulons niveler toutes les municipalités de la région et donc cette ‘journée portes ouvertes’ pour AstraZeneca, pour laquelle nous avons encore des vaccins disponibles et nous ne voulons pas non plus en perdre », a-t-il souligné.

Pedro Ramos a ajouté que l’objectif est de sensibiliser « la population à se joindre en masse à cette campagne de vaccination afin que tout le monde soit protégé plus rapidement ».

Il a également souligné que l’immunité de groupe dans la région doit être atteinte d’ici « la fin septembre ou la première quinzaine d’octobre », car les valeurs ne sont plus 70 % de la population vaccinée, mais « 85 ou 90 % pour contrôler également l’apparition de nouvelles variantes » de covid-19.

Selon le compteur par minute, à Madère, vers 11h50 aujourd’hui, 288 670 vaccins contre le covid-19 avaient été administrés.

Les données officielles montrent que plus de 51% de la population résidant dans la région a déjà été entièrement vaccinée et que 62,5% sont partiellement vaccinés.

La Direction régionale de la santé (DRS) a indiqué lundi que Madère a enregistré 15 nouveaux cas d’infection par le SRAS-CoV-2, compte 234 situations actives, sept patients hospitalisés dans les unités polyvalentes de l’hôpital Dr Nélio Mendonça, à Funchal, et aucun en soins intensifs.

La région compte 74 décès, le dernier décès étant survenu samedi dernier, un homme de 80 ans, avec des comorbidités associées.

La pandémie de covid-19 a fait au moins 4 163 235 décès dans le monde, parmi plus de 194,1 millions de cas d’infection par le nouveau coronavirus, selon le dernier bilan de l’Agence France-Presse.

Au Portugal, depuis le début de la pandémie, en mars 2020, 17 301 personnes sont décédées et 954 669 cas d’infection ont été enregistrés, selon la direction générale de la santé.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, et actuellement avec des variantes identifiées dans des pays comme le Royaume-Uni, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Brésil et le Pérou.

AMB // MCL

Covid-19: Madère commence à vacciner les jeunes de 12 ans et plus samedi apparaît pour la première fois dans Vision.