L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'attend à une augmentation du nombre de décès liés au covid-19 en Europe au cours des mois d'octobre et novembre, qui sera "plus dur" en raison de la pandémie, a révélé le directeur régional de l'organisation pour l'Europe.

«Cela deviendra plus difficile. En octobre et novembre, nous verrons un taux de mortalité plus élevé », a déclaré Hans Kluge dans un entretien avec le Précepte de France (AFP), lorsque le nombre de cas enregistrés a grimpé en flèche sur le vieux continent, mais avec un bilan quotidien quasi stable.

Selon l'OMS, l'augmentation du nombre de décès quotidiens est due à l'augmentation des cas due à la reprise de l'épidémie en Europe.

"Nous sommes à un moment où les pays ne veulent pas entendre ce type de mauvaises nouvelles, et je comprends", a déclaré le directeur régional de l'OMS pour l'Europe, qui a cependant voulu envoyer "le message positif" que la pandémie "va arrêter, à un moment ou à un autre ».

L'OMS Europe réunit aujourd'hui et mardi ses 50 États membres pour discuter de la réponse à la pandémie et convenir d'une stratégie quinquennale.

Le haut responsable de l'ONU a également averti ceux qui pensent que la fin de l'épidémie coïncidera avec le développement d'un vaccin, qui est toujours en cours: "J'entends tout le temps:" le vaccin mettra fin à l'épidémie ". Bien sûr que non! », A déclaré Hans Kluge.

«Nous ne savons même pas si le vaccin sera efficace pour toutes les couches de la population. Certains signes que nous recevons, c'est qu'il sera efficace pour certains, mais pas pour d'autres », a souligné le médecin belge, ajoutant:« Et si nous devons soudainement développer différents vaccins, quel cauchemar logistique ».

«La fin de cette pandémie sera lorsque, en tant que communauté, nous apprendrons à vivre avec. Et cela dépend de nous. C'est un message très positif », a-t-il déclaré.

Le nombre de cas en Europe est en nette augmentation depuis plusieurs semaines, notamment en Espagne et en France. Vendredi, plus de 51 000 nouveaux cas ont été signalés dans les 55 pays de l'OMS en Europe, plus que les pics enregistrés en avril, selon les données de l'organisation.

Dans le même temps, le nombre de décès quotidiens reste, pour l'instant, au niveau observé depuis début juin, d'environ 400 à 500 décès liés au covid-19, selon la même source.

La pandémie de covid-19 a déjà fait au moins 921 097 décès et plus de 28,8 millions de cas d'infection dans 196 pays et territoires.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

SO // VM

Le contenu de Covid-19: l'OMS s'attend à une augmentation des décès en Europe en octobre et novembre apparaît en premier dans Vision.