Dans un communiqué, l'ANS souligne que l'armée est disponible et déterminée à servir le peuple portugais, mais souhaite voir certaines questions clarifiées.

L'association affirme que plusieurs militaires ont déjà été appelés à recevoir une formation et à dispenser une formation en vue de renforcer la capacité de dépistage des autorités et services de santé publique, à savoir pour mener des enquêtes épidémiologiques, pour retracer les contacts des patients atteints de covid-19 et pour assurer le suivi personnes et sous surveillance active.

"Ainsi, ceux qui accèdent à ce service sont des membres du personnel qui sont en isolement prophylactique ou en vertu de l'article 25-A du décret-loi n ° 10-A (c'est-à-dire immunodéprimés et malades chroniques) et qui ne sont pas en télétravail." , ils se réfèrent.

Selon l'ANS, le n ° 4 de l'arrêté n ° 11418 définit les priorités et les critères, des professionnels des professions de santé réglementées, des agents de la protection civile mobilisés à cet effet, des travailleurs titulaires d'un diplôme ou diplôme universitaire supérieur à celui-ci, en fonction de l'affinité de la formation qu'ils détiennent pour les fonctions exercées, des travailleurs de 12e année ou d'un cours équivalent.

Le décret-loi «stipule que le membre du gouvernement (dans notre cas, le ministère de la Défense nationale) assure la coordination avec les autres secteurs du gouvernement pour garantir, le cas échéant, l'engagement du personnel», indique l'ANS.

Ainsi, l'ANS souhaite savoir si les militaires qui sont en isolement prophylactique parce qu'ils sont immunodéprimés ou souffrant de maladies chroniques – qui sont considérés comme des travailleurs des services essentiels – le régime des immunodéprimés et des malades chroniques s'applique.

«Désormais, tout autre fonctionnaire de l'Etat qui est, par exemple diabétique ou atteint d'une maladie respiratoire, est couvert par le régime des malades chroniques. Les militaires, n'est-ce pas? Où va la réglementation du travail dans ces questions? La situation dérivée du covid-19 a-t-elle des applications différentes pour l'armée? Même dans la maladie? », Demande l'ANS.

L'association veut aussi savoir et comme il y a une pénurie de personnel, qui commence à exercer les fonctions de ces soldats.

«Cette forme d'engagement peut donner la fausse idée qu'il y a du personnel militaire pour répondre à toutes les demandes et à d'autres. Il faut dire aux citoyens, en effet, que ce n'est pas le cas! Il n'est pas possible d'avoir de moins en moins de personnel pour répondre à de plus en plus de demandes! », Soulignent-ils.

DD // SB

Le contenu de Covid-19: les sergents veulent clarifier les questions liées à la mobilisation militaire apparaît en premier dans Vision.