Les élèves des première et deuxième années de l’enseignement de base et ceux du lycée qui passent l’examen national reprendront, lundi, les cours en présentiel sur l’île de São Miguel, aux Açores, a annoncé le gouvernement régional. aujourd’hui.

« Ce sont des étudiants qui ont des besoins éducatifs particuliers, ce sont des étudiants qui apprennent à lire et à compter, qui sont au début de leur activité académique et, pour cette raison, ils réclament plus d’enseignement en personne », a justifié le secrétaire régional du Santé et sport, Clélio Meneses, lors d’une conférence de presse à Angra do Heroísmo.

Depuis le 22 mars, toutes les écoles de l’île de São Miguel sont en régime d’enseignement à distance, certaines municipalités étant déjà sous ce régime, en raison de la pandémie de covid-19.

En plus des deux premières années du 1er cycle de l’enseignement de base, les élèves de 11e et 12e années retournent également à l’enseignement en présentiel, uniquement dans les matières soumises à l’examen national.

Les autres niveaux d’enseignement resteront en apprentissage à distance, au moins pour une autre semaine, et les garderies resteront fermées, mais les ateliers de temps libre seront ouverts pour accueillir uniquement les étudiants des deux premières années d’études.

« Il pourrait y avoir une difficulté dans la période entre la fin de l’école et la possibilité que les parents soient avec les enfants », a expliqué le responsable gouvernemental.

Clélio Meneses a déclaré que la reprise de l’enseignement en présentiel se fera « de manière progressive », mais interrogé sur la date prévue pour le retour aux écoles à d’autres niveaux d’enseignement, il a dit seulement que cela dépend de l’évolution de la pandémie.

« Ce sont les cas positifs qui déterminent les mesures conséquentes », a-t-il souligné.

Le responsable du gouvernement a également déclaré que l’exécutif «renforcera de plus en plus les tests massifs».

« Nous évaluons la possibilité d’introduire des tests massifs de salive dans les écoles, qui est une méthode moins invasive », a-t-il déclaré.

Au cours des sept derniers jours, l’île de São Miguel a maintenu trois municipalités avec plus de 100 nouveaux cas d’infection par le SRAS-CoV-2 pour 100 mille habitants: Ribeira Grande (156), Lagoa (146) et Nordeste (101).

La moitié des comtés de l’île étant exposés à un risque élevé de transmission, les règles appliquées par le gouvernement régional déterminent que les autres comtés atteignent également ce niveau de risque, même si les chiffres Vila Franca do Campo (53) et Ponta Delgada (54) étaient à risque moyen et la population (0) à très faible risque.

Dans les îles restantes, comme aucune transmission communautaire n’est identifiée, le niveau de risque très faible s’applique.

Malgré la fin de l’état d’urgence, le gouvernement régional a décidé de maintenir le système d’évaluation du niveau de risque basé sur le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants sur une période de sept jours, en appliquant des mesures restrictives en fonction du niveau de risque.

Le niveau de risque élevé comprend, entre autres mesures, la fermeture des restaurants et cafés et l’interdiction de circuler sur la voie publique entre 20h00 heure locale (21h00 Lisbonne) et 5h00 (6h00 Lisbonne) ) en semaine et entre 15h00 (16h00 Lisbonne) et 05h00 (06h00 Lisbonne) le week-end.

Le seul changement attendu avec la fin de l’état d’urgence, déjà annoncé par l’exécutif açorien, est la fin de l’obligation de réaliser des tests de dépistage de l’infection par le SRAS-CoV-2 avant de s’embarquer pour la région ou de quitter São Miguel pour d’autres îles. .

«Il n’est plus obligatoire d’avoir un test avec un résultat négatif au départ et il devient obligatoire de faire un test à l’arrivée. En pratique, les gens peuvent choisir de passer un test avant le voyage – et s’ils apportent le test avant le voyage, ils n’ont pas besoin de passer un test à l’arrivée – ou s’ils n’ont pas de test avant le voyage, ils doivent passer un test à l’arrivée », a renforcé Clélio Meneses.

Le gouvernement régional continue de supporter le coût des tests effectués dans les laboratoires ayant des accords à São Miguel, Madère et sur le continent portugais, avec la fourniture de «bons» à ceux qui arrivent dans la région avec le test déjà effectué.

Les Açores comptent actuellement 228 cas actifs d’infection par le nouveau coronavirus responsable de la maladie covid-19, dont 217 à São Miguel, sept sur l’île de Terceira, trois sans Santa Maria et un à Flores.

Depuis le début de la pandémie, 4 878 cas ont été diagnostiqués dans la région, avec 4 498 guérisons et 31 décès. 78 personnes ont quitté l’archipel sans être guéries et 43 avaient la preuve d’une guérison antérieure.

CYB // MLS

Le contenu Covid-19: Les écoles de l’île de São Miguel rouvrent lundi pour certains niveaux d’enseignement apparaît en premier à Visão.