La mesure vise à faciliter le mécanisme de paiement par tranches de valeurs liées à ces deux impôts dont disposent actuellement les contribuables, à savoir la possibilité d'adhérer de manière simplifiée à un échéancier de versements jusqu'à 15 jours après la date limite de paiement de la taxe indiquée dans la note de collection.

Cette ordonnance détermine donc que l'Autorité fiscale et douanière (AT) créera automatiquement un plan de versement à la fin de la période que le contribuable aurait à le faire, lorsqu'il constate qu'il ne l'a pas fait.

"Le plan de versement est créé par AT lorsque la date limite de demande de demande de paiement pour les acomptes est indiquée (…) équivalent à cette demande le paiement du premier versement", précise le diplôme qui détermine en outre qu'il appartient à AT de procéder "à la notification des contributeurs aux plans de versement »créés dans le cadre de cette commande.

Dans le cas de l'IRS, les contribuables qui ont reçu une facture de recouvrement et qui n'ont pas encore payé la taxe auraient jusqu'au 15 septembre pour soumettre une demande de paiement en plusieurs fois. Avec les dispositions de cette commande, même s'ils ne font pas cette demande, AT crée automatiquement un plan de versement pour régler le montant manquant.

La mesure simplifie et élargit les possibilités de paiement et constitue un autre moyen d'empêcher une dette de progresser dans le processus exécutif, ce qui implique toujours une augmentation des coûts en amendes et en coûts.

Comme prévu dans le processus simplifié d'adhésion aux plans de versement des dettes IRS (d'une valeur égale ou inférieure à cinq mille euros) et IRC (d'une valeur égale ou inférieure à 10 mille euros), qui n'impliquent pas la fourniture de garanties, également dans ce cas "le paiement de la première tranche intervient jusqu'à la fin du mois suivant la création du plan par AT et le paiement des tranches suivantes jusqu'à la fin du mois correspondant".

Le nombre de versements est calculé en tenant compte du montant dû, jusqu'à un maximum de 12, avec une valeur minimale de 102 euros. Ainsi, une dette comprise entre 204 et 350 euros, par exemple, sera automatiquement divisée en deux tranches.

Le document et la référence pour le paiement de chaque acompte doivent ensuite être obtenus via le Portail des finances, et le défaut de paiement de l'un des acomptes implique l'expiration immédiate des versements suivants et le lancement de la procédure de contrôle fiscal pour le montant dû.

L'ordonnance du secrétaire d'État adjoint aux Affaires fiscales justifie la mesure par la situation actuelle dans laquelle les entreprises et les familles sont confrontées à une baisse de revenus et à la nécessité d'accompagner les contribuables dans le respect volontaire.

En outre, dans le cadre actuel d'obtention de diverses incitations, à savoir l'accès aux fonds communautaires, les contribuables doivent voir leur situation fiscale régularisée – ce qui se produit s'ils disposent d'un plan de paiement des dettes actif et valide.

Cette solution s'adresse aux créances qui sont encore en phase de recouvrement volontaire et aux contribuables dont la situation fiscale est régularisée, c'est-à-dire qui n'ont pas de dettes sur d'autres impôts. De plus, il n'est valable que pour les dettes exigibles jusqu'au 31 décembre de cette année.

Plus tôt ce mois-ci, une source officielle du ministère des Finances a déclaré à Lusa qu'AT avait accordé 80 112 demandes de paiement à l'IRS par tranches de moins de 5 000 euros.

LT // EA

Le Covid-19: les autorités fiscales créeront automatiquement des régimes d'avantages pour les dettes IRS et IRC apparaîtront en premier dans Visão.