Les transporteurs privés de voyageurs par route de la zone métropolitaine de Lisbonne (AML) vont renforcer leur offre, avec une augmentation de 60 circulations les jours ouvrables et 70 le week-end, pour répondre à la nouvelle phase de déflation.

«Les opérateurs privés de transport routier de voyageurs dans la zone métropolitaine de Lisbonne, les marques Barraqueiro Transportes – Boa Viagem et Mafrense, Isidoro Duarte, Henrique Leonardo da Mota, Rodoviária de Lisboa, Scotturb et Vimeca encouragent un ensemble substantiel de trafic accru et la réactivation des carrières, pour répondre aux besoins des utilisateurs dans la nouvelle phase de déflation, qui commence le 1er juin », a annoncé AML dans un communiqué.

Selon cette entité, le renforcement "se traduit par une augmentation d'environ 60 circulations chaque jour ouvrable et 70 le week-end".

Dans la même note, dans laquelle il précise le renforcement par entreprise et par ligne, AML rappelle que l'offre de transport routier pourrait encore subir «de nouveaux ajustements dans les prochains jours, en fonction des besoins identifiés».

Que résultera d'un travail conjoint entre les opérateurs, les mairies et la zone métropolitaine de Lisbonne (AML) », pour que l'offre réponde aux besoins de mobilité de la population,« de manière fiable et sûre ».

L'entité fait également appel aux utilisateurs des transports publics de la zone métropolitaine de Lisbonne qui, dans ce processus d'ajustement de leur offre, et lorsqu'ils ont des questions, la mettent à travers l'adresse e-mail amlcorreio@aml.pt.

Mais il rappelle que l'utilisation d'un masque est obligatoire et prévient que l'achat de titres de transport "doit de préférence se faire, à l'avance, par les différents canaux disponibles".

À l'échelle mondiale, selon un rapport de l'agence de presse AFP, la pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 364 000 morts et infecté plus de 5,9 millions de personnes dans 196 pays et territoires.

Plus de 2,4 millions de patients ont été considérés comme guéris.

Au Portugal, 1 396 personnes sur 32 203 ont confirmé la mort et il y a 19 186 cas récupérés, selon la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Pour lutter contre la pandémie, les gouvernements ont renvoyé 4,5 milliards de personnes chez eux (plus de la moitié de la population de la planète), paralysant des secteurs entiers de l'économie mondiale, dans un «grand confinement» que plusieurs pays ont déjà commencé à atténuer face à la baisse des prix. de nouvelles contagions, comme c'est le cas au Portugal.

Dans le pays, cette phase de lutte contre le covid-19 prévoit un confinement obligatoire uniquement pour les personnes malades et sous surveillance active et l'utilisation obligatoire de masques ou de visières dans les transports publics, les services de fréquentation publique, les écoles et les établissements commerciaux.

Le gouvernement a approuvé vendredi de nouvelles mesures devant entrer en vigueur le 1er juin, en mettant l'accent sur l'ouverture de centres commerciaux (à l'exception de la zone métropolitaine de Lisbonne, qui restera fermée jusqu'au 4 juin au moins), des gymnases ou des salles de concert. Ces mesures s'ajoutent à celles entrées en vigueur le 18 mai, notamment la reprise des visites aux usagers des maisons de repos, la réouverture des crèches, les cours en face à face pour les 11e et 12e années et la réouverture magasins de rue, cafés, restaurants, musées, monuments et palais.

ATR // JMR

Le contenu de Covid-19: le transport routier de voyageurs dans la zone métropolitaine de Lisbonne renforce son offre depuis le 1er juin apparaît pour la première fois à Visão.