La croissance de nouveaux cas de covid-19 dans la région de Lisbonne et Vale do Tejo est due à l'adoption d'une stratégie de dépistage intensif, avec 14 mille tests dans les derniers jours, justifie aujourd'hui le ministre de la Santé.

S'exprimant lors de la conférence de presse pour présenter le bulletin épidémiologique de l'équilibre des infections causées par le virus du SRAS-CoV-2, Marta Temido a supposé que la zone métropolitaine de Lisbonne a «toujours représenté environ 70% du nombre quotidien de nouveaux cas signalés dans le pays », principalement concentrés dans les municipalités d'Amadora, Loures, Lisbonne, Odivelas et Sintra.

«Nous avons encouragé le dépistage prioritaire et intensif de l'infection par le SRAS-CoV-2 dans ces comtés, activités et personnes. En un peu plus de cinq jours, nous avons effectué environ 14 000 prélèvements d'échantillons biologiques ", a révélé le ministre, soulignant que" du fait de cette opération de dépistage et du travail des autorités de santé publique, le nombre de nouveaux cas devrait rester élevé »dans les prochains jours.

«Il résulte de trois causes probables: retard de la courbe épidémique dans la région, stratégie de dépistage intensif dans la région et spécificités associées aux caractéristiques des nouveaux cas, principalement les jeunes en âge de travailler et asymptomatiques. Au cours des prochains jours, nous maintiendrons la stratégie d'intervention de proximité et des informations à ce sujet, mais nous voulons laisser un message de tranquillité », a-t-il ajouté.

Selon les données fournies par le ministre de la Santé, des échantillons ont déjà été traités et les résultats de 4 649 échantillons de matériel biologique ont été rapportés, avec un pourcentage de cas positifs de l'ordre de 3,9%. Dans le même temps, il a confirmé le secteur de la construction civile comme l'un des objectifs de cette campagne, sur la base des résultats des enquêtes épidémiologiques réalisées ces dernières semaines.

«Nous avons conçu une opération de dépistage massive visant cette activité. Nous savons que cela fera gonfler les chiffres pendant quelques jours, mais nous nous attendons à ce que nous atteignions la fin ultime des opérations de santé publique: non seulement pour tester, mais pour isoler, traiter et surveiller les cas et les membres sociaux et familiaux. Je pense que ce sera une opération que nous pourrons achever dans les prochains jours et que le problème sera relativement surmonté », a-t-il souligné.

Interrogée sur le manque de dispositions pour des mesures plus restrictives pour la région de Lisbonne et Vale do Tejo, malgré une attente supposée d'augmentation de nouveaux cas, Marta Temido a rejeté le scénario de croissance exponentielle et a souligné la mobilisation des autorités sanitaires locales et de l'INEM.

«Cette stratégie de test devrait aboutir à un ensemble de cas asymptomatiques, mais qui existaient et que nous allons maintenant essayer de suivre. Tout indique que la situation est sous contrôle. Nous espérons suivre le ralentissement de ces cas au cours des prochains jours. Avec ce que nous savons, il n'y a pas d'autres mesures en cause, mais nous sommes dans un contexte où seul un nouveau traitement ou vaccin résoudra définitivement la situation », a-t-il conclu.

Le Portugal compte au moins 1 474 décès associés à la covid-19 dans 34 351 cas d'infection confirmés, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé (DGS), publié aujourd'hui.

Il y a neuf morts de plus et 382 cas de plus que vendredi.

Lisbonne et la vallée du Tage (LVT) restent la région du pays avec le plus de cas quotidiens d'infection covid-19 détectés, avec 90% des nouveaux cas signalés aujourd'hui.

La région LVT, où les tests se sont concentrés ces derniers jours pour détecter la maladie, compte désormais 90% de nouveaux cas, après avoir enregistré 89% des infections vendredi, 93,3% jeudi, 91,5% mercredi et 81,02% mardi.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 397 000 morts et infecté plus de 6,8 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon le bilan réalisé par l'agence française AFP.

JYGO // MLS