Le gouvernement a approuvé aujourd’hui le décret-loi qui s’exécute dans le système juridique portugais et réglemente le certificat numérique covid-19 de l’Union européenne (UE), a annoncé aujourd’hui la ministre de la Présidence, Mariana Vieira da Silva.

« Le gouvernement a également approuvé aujourd’hui un décret-loi qui s’exécute dans notre ordre juridique et réglemente le certificat numérique covid-19 de l’Union européenne », a annoncé le responsable, lors d’une conférence de presse, à l’issue du Conseil des ministres.

Ce certificat, a-t-il expliqué, contient des informations sur la vaccination contre le SRAS-CoV-2, les résultats des tests ou l’état de récupération de la maladie de covid-19.

A partir du 1er juillet, le certificat pourra être utilisé dans les voyages internationaux et, cette semaine, dans les événements pour lesquels il était déjà obligatoire de présenter un test négatif pour le coronavirus, comme les baptêmes, les mariages, les événements avec plus de 500 personnes à l’intérieur, soit 1 000 à l’étranger.

Le Parlement européen a approuvé le 9 juin l’adoption du certificat numérique covid-19, qui permettra aux citoyens de l’UE déjà vaccinés, guéris d’une infection ou testés de voyager sans restrictions au sein de l’Union européenne à partir du 1er juillet.

Après, mi-mai, les négociateurs de la présidence portugaise du Conseil de l’UE et du Parlement européen sont parvenus à un accord politique sur le certificat, proposé par la Commission européenne en mars dernier, l’approbation par l’assemblée du texte du compromis qui cadre le document ouvre la voie à son entrée en vigueur à la date prévue et pour une durée de 12 mois.

Conçue pour faciliter le retour à la libre circulation au sein de l’UE, cette « carte de transit », qui devrait être gratuite, fonctionnera de la même manière qu’une carte d’embarquement, au format numérique et/ou papier, avec un code QR facilement lisible par voie électronique. appareils, et dans la langue nationale du citoyen et en anglais.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce certificat européen, il est prévu que les États membres n’appliqueront plus de restrictions, alors que plus de la moitié des Européens ont déjà reçu la première dose du vaccin contre la maladie covid-19, à moins que la situation épidémiologique ne soit justifiée oui, mais il appartiendra toujours aux gouvernements nationaux de décider si les voyageurs munis du certificat devront subir une quarantaine, des tests supplémentaires (par exemple en plus des tests d’entrée) ou des exigences supplémentaires.

Parallèlement, les États membres doivent développer l’infrastructure technique et garantir l’interopérabilité des systèmes de reconnaissance des certificats.

MPE (ANE/IG) // EA

Covid-19 : le gouvernement approuve l’ordonnance réglementant le contenu des certificats numériques covid-19 de l’UE apparaît pour la première fois dans Vision.