"Le calendrier prévoit un intervalle d'au moins 15 jours entre chaque phase, pour évaluer les impacts de la levée des mesures sur l'évolution de la pandémie, par la Direction nationale de la santé", se lit dans la résolution du conseil des ministres, qui approuve la stratégie de levée progressive des mesures restrictives et de la distance sociale.

Le document, publié vendredi et qui est entré en vigueur aujourd'hui, présente également le calendrier de mise en œuvre de cette stratégie, mais note: «Il incombe à la Direction nationale de la santé de publier des rapports toutes les deux semaines évaluant l'évolution de la pandémie et recommandant les mesures à prendre. être adopté, modifié ou réintroduit ».

Dans le même temps, les règles de distanciation sociale et l'utilisation d'un masque sont toujours obligatoires pour prévenir la transmission de la maladie.

L'île de Santiago n'est plus en état d'urgence aujourd'hui, exactement deux mois après que la première période a été décrétée, mais reste la seule à avoir des cas actifs de covid-19.

Aujourd'hui, le Cap-Vert enregistre 421 cas de maladie, répartis sur les îles de Santiago (362), Boa Vista (56, toutes récupérées) et São Vicente (3, toutes récupérées). Au total, il y a eu quatre décès, deux patients transférés dans leur pays et 167 récupérés, ce qui fait que le pays compte actuellement 248 cas actifs, tous à Santiago et essentiellement à Praia.

La «levée progressive des mesures restrictives», souligne la résolution, «exige le respect des conditions générales de sécurité sanitaire, à savoir le nettoyage régulier des espaces, l'hygiène des mains, l'étiquette respiratoire, l'utilisation de masques faciaux et la pratique de la distance physique dans les lieux Publique ".

En outre, il établit également que le gouvernement "accorde des incitations aux entreprises et autres organisations privées dans le but d'adapter leur activité".

"Visant à ajuster les méthodes et procédures d'organisation du travail et la forme des relations avec les clients, les fournisseurs et les utilisateurs, afin d'assurer le respect des règles de sécurité sanitaire établies et des recommandations des autorités compétentes", indique la résolution.

Sur les îles sans cas de covid-19 active (toutes sauf Santiago), le calendrier prévoit pour le 1er juin l'ouverture de la restauration après 21h00 et la reprise des liaisons maritimes de passagers avec l'île de Boa Vista (qui seulement ce mois-ci n'a plus de cas actifs).

Le 15 juin, les visites de maisons et de centres pour personnes âgées, d'hôpitaux, de prisons sont autorisées, ainsi que les transports publics terrestres et l'activité de remise en forme (sur l'île de Santiago uniquement le 15 juillet).

Le 30 juin, toutes les liaisons aériennes inter-îles reprendront, suspendues fin mars, et le 15 août, les terrains, pavillons et autres infrastructures de pratique sportive seront rouverts, mais avec une restriction publique (sur l'île de Santiago uniquement le 15 septembre) .

Le 1er octobre, les événements publics avec une foule de personnes, les activités sportives et de loisirs avec le public sont à nouveau autorisés dans tout le pays et les boîtes de nuit sont rouvertes.

À l'échelle mondiale, selon un rapport de l'agence de presse AFP, la pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 364 000 morts et infecté plus de 5,9 millions de personnes dans 196 pays et territoires.

Plus de 2,4 millions de patients ont été considérés comme guéris.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

PVJ // MLM