Le Brésil a enregistré 729 décès et 27 750 cas de covid-19 au cours des dernières 24 heures, a déclaré aujourd'hui l'exécutif brésilien, ajoutant qu'il enquêtait sur le lien possible de 2346 décès avec la maladie.

Selon le dernier bulletin épidémiologique publié par le ministère brésilien de la Santé, 508 des 729 décès sont survenus au cours des trois derniers jours, mais n'ont été inclus dans la base de données qu'aujourd'hui, après confirmation de la cause du décès.

Au total, le pays sud-américain a concentré 148 957 décès et 5 028 444 infections depuis le début de la pandémie, officiellement enregistrée au Brésil le 26 février.

Le taux de létalité de la covid-19 au Brésil reste fixé à 3% et le taux d'incidence est désormais de 70,9 décès et 2 392,8 cas pour 100 000 habitants.

Toujours selon la tutelle de la Santé, 4 414 564 personnes diagnostiquées se sont déjà remises de la maladie, tandis que 464 923 patients infectés sont sous surveillance médicale.

Le foyer de la pandémie dans le pays reste São Paulo, l'État le plus riche et le plus peuplé du pays, avec 46 millions d'habitants, totalisant 1022404 cas confirmés, suivi de Bahia (321798), du Minas Gerais (315 041) et de Rio Janvier (280.144).

Les unités fédératives qui ont le plus de décès sont São Paulo (36 884), Rio de Janeiro (19 110), Ceará (9 111) et Pernambuco (8 387).

Lors d'une conférence de presse cet après-midi, le ministère brésilien de la Santé a indiqué qu'il devrait disposer d'environ 142 millions de doses de vaccins contre la covid-19 à appliquer à la population au premier semestre 2021, en tenant compte du contrat signé avec le laboratoire pharmaceutique. AstraZeneca et la participation du pays au programme mondial Covax Facility, dirigé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

«Le gouvernement fédéral a annoncé l'investissement, fin septembre, de 2,5 milliards de reais (380 millions d'euros) en crédit extraordinaire pour le Brésil pour rejoindre la Facilité Covax. Cette mesure se traduira par l'achat d'environ 42,5 millions de doses, afin d'assurer une couverture de 10% de la population brésilienne, soit 21 255 900 personnes », a indiqué la tutelle de la Santé dans un communiqué.

«Le ministère de la Santé a également conclu un accord avec la société Astrazeneca pour fournir 100 millions de doses du vaccin, dans une première phase. Après l'incorporation de la technologie dans une deuxième phase, on prévoit la production de 165 millions de doses d'ici la fin de 2021 », a ajouté l'exécutif.

Selon la Fondation Oswaldo Cruz (FioCruz), une institution scientifique brésilienne qui collabore avec Astrazeneca, chaque dose d'immuniseur vaudra 3,16 dollars (2,69 euros, au taux de change actuel).

La police fédérale de Niterói, dans l'État de Rio de Janeiro, a procédé aujourd'hui à un mandat de perquisition et de saisie au siège d'une société opérant dans le secteur hospitalier, en raison d'une vente présumée irrégulière de doses de vaccin contre le covid-19, toujours en cours de développement. .

Selon le journal O Globo, la société enquêtée ne dispose d'aucun type d'autorisation ni selon les autorités sanitaires ou les entreprises qui développent les vaccins. On soupçonne que les responsables de l'entreprise ont profité de la période pandémique pour créer l'illusion qu'ils possédaient déjà le vaccin, perpétuant ainsi la fraude.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus d'un million cinquante-sept mille morts et plus de 36,2 millions de cas d'infection dans le monde, selon un rapport de l'agence française AFP.

MYMM // JLS