La quarantaine destinée à contenir l'épidémie de covid-19 passera de 14 à sept jours à Madère en raison de l'évolution de la courbe épidémiologique de la maladie dans l'archipel, a annoncé aujourd'hui le secrétaire régional de la Santé et de la Protection civile, Pedro Ramos.

"Nous allons réduire la nécessité de rester dans une unité hôtelière pour tous les passagers qui n'apportent pas de tests et qui arrivent à Madère", a déclaré Pedro Ramos, indiquant que de nouvelles études scientifiques indiquent que les symptômes de la maladie peuvent se manifester entre le cinquième et le septième. jour et, si cela se produit, ils seront envoyés en détention.

"Nous allons tester plus tôt pour sortir plus tôt", a-t-il expliqué.

Madère a 90 cas positifs, dont 83 sont déjà récupérés et seulement sept cas actifs sont signalés, sans besoin de soins hospitaliers.

Le passager qui voyage sans le test de 72 heures avant le voyage, est testé à son arrivée aux aéroports de Madère – Funchal ou Porto Santo – puis se rend à l'hôtel où il a choisi de rester et là, il attendra le résultat du test.

«Toute la stratégie se met en place dans les aéroports de Madère et de Porto Santo [avec l'installation de ses propres infrastructures], afin de vous permettre de commencer à expérimenter dans la dernière quinzaine de juin pour évaluer la capacité de ce qui sera la nouvelle réalité à partir du 1er juillet avec l'arrivée des passagers de plusieurs vols nationaux et internationaux », a-t-il déclaré.

Dans la visioconférence hebdomadaire sur la situation de la pandémie de Covid-19 dans la région, Pedro Ramos a également annoncé la réouverture, lundi, des urgences des centres de santé du nord de l'île – São Vicente, Santana et Porto Moniz.

"Le 8 juillet, nous reprendrons l'ensemble du Service régional de santé avec tous les horaires qui existaient avant Covid-19", a-t-il ajouté.

Globalement, selon un rapport de l'agence de presse AFP, la pandémie de Covid-19 a déjà fait près de 391 000 morts et infecté plus de 6,6 millions de personnes dans 196 pays et territoires.

Plus de 2,8 millions de patients ont été considérés comme guéris.

Au Portugal, 1 465 personnes sur 33 969 confirmées infectées sont décédées et il y a 20 526 cas récupérés, selon la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

EC // MCL