Selon le premier lieutenant Tiago Miguel Vieira, actuel commandant du navire Zaïre, entendu aujourd’hui sur la commission de défense nationale sur visioconférence, en plus des actions de formation des garde-côtes, la garnison a apporté un soutien à la population en général, «mettant en avant la communauté Portugais », et l’année dernière,« plus de 200 tests »ont été effectués sur le covid-19.

«Nous fournissons également, en utilisant le matériel que nous avons sur le navire, un soutien à la population en général, en mettant l’accent sur la communauté portugaise de São Tomé et Príncipe, qui nous a demandé de l’aide à plusieurs reprises, après avoir effectué plus de 200 tests au covid l’année dernière. -19 », a-t-il déclaré.

L’armée a également souligné «le soutien logistique sanitaire» fourni à l’hôpital de la capitale, «afin de maintenir des niveaux d’oxygène en quantité suffisante pour pouvoir continuer à sauver des vies de patients souffrant d’insuffisance respiratoire, avec le transport de bouteilles d’oxygène entre les îles au départ de São. Tomé et Príncipe, soulignant que la semaine dernière, «trois voyages ont déjà été effectués».

«Plusieurs uniformes, masques, gel alcoolisé et autres équipements de protection individuelle ont également été remis à la garde côtière. [de São Tomé e Príncipe] pour favoriser cette confiance mutuelle », a-t-il ajouté.

Le responsable du navire a déclaré que la vaccination des militaires à bord du navire était prévue pour le «début du mois prochain» et que le patrouilleur océanique «Setúbal», parti lundi pour la région, fournira les vaccins et toutes les ressources matérielles et humaines nécessaires pour rationaliser le processus.

Également entendu à l’audience, le capitaine de mar-e-Guerra Cavaleiro Ângelo, coordinateur de la mission, a averti que «le golfe de Guinée est la région la plus dangereuse pour les opérations maritimes commerciales, en raison des taux élevés de criminalité maritime enregistrés». , phénomène qui s’est maintenu avec la pandémie et on estime qu’il «ne diminue pas».

Selon le premier lieutenant Tiago Miguel Vieira, « jusqu’à présent, 12 actions de lutte contre la piraterie ont été développées, avec une augmentation l’année dernière ».

«Pour se faire une idée, en 2018 dans les eaux de la ZEE [Zona Económica Exclusiva] de São Tomé et Príncipe, aucun cas d’attaque de piraterie n’a été signalé, en 2019, il y a eu deux cas dans lesquels le PNR Zaïre a été appelé, en 2020 trois cas et en 2021 à deux reprises, il a été appelé «à intervenir dans ces premiers mois, il a également énuméra le premier lieutenant.

Quant à l’activité opérationnelle menée au cours des trois dernières années de la mission, le responsable a indiqué que «26 missions d’inspection», «15 actions de recherche et sauvetage maritimes», «10 missions d’appui logistique», «8 participations à des exercices ont été réalisées. «International» et «6 actions de soutien aux autorités sur le terrain», entre autres.

Comme les plus grands défis de la mission, le commandant a souligné la difficulté du «soutien logistique», de «l’obtention de personnel technique spécialisé» pour les pannes ou même pour l’entretien courant.

Le 14 février, l’état-major général des forces armées (EMGFA) a signalé que le navire portugais Zaïre était engagé dans plusieurs actions de lutte contre la piraterie dans la zone économique exclusive de São Tomé et Príncipe, entre le 7 et le 13 le mois dernier.

En décembre, alors qu’il était à São Tomé, le ministre portugais de la Défense, João Gomes Cravinho, a déclaré que le navire portugais Zaïre, opérant dans cette région depuis trois ans, est déjà mondialement connu dans la lutte contre la piraterie, salué par des pays comme la Chine. .

Le Zaïre, de la marine portugaise, a pour principales missions de renforcer la surveillance et l’inspection des espaces maritimes de São Tomé et Príncipe, la sécurité maritime dans le golfe de Guinée et la formation des garde-côtes de ce pays de langue portugaise, étant engagés dans la région actuellement 23 militaires portugais.

ARYL (SMA / PMF / MYB) // SF

Le contenu Covid-19: La marine a effectué plus de 200 tests sur la population de São Tomé et Príncipe en 2020 apparaît d’abord à Visão.