Selon les données d'un rapport statistique de la Banque du Cap-Vert compilé aujourd'hui par Lusa, entre janvier et mai, le «  stock '' de dette publique émise dans le pays lui-même, avec les bons du Trésor, a augmenté de 6%, ce qui équivaut à 4710 millions d'escudos (42, 5 millions d'euros).

Jusqu'à fin mai, le système bancaire cap-verdien détenait 48 861 millions d'escudos (442 millions d'euros) de la dette émise en interne (environ 60% du total), dont 42 520 millions d'escudos (384,5 millions d'euros) ) en bons du Trésor (obligations d'État à long terme).

Selon le rapport de Banco de Cabo Verde, les 33 236 millions d'escudos (300,5 millions d'euros) de dette publique émis en interne ont été acquis par d'autres entités.

La dette publique totale émise au Cap-Vert par l'État jusqu'en mai équivaut à 45% du produit intérieur brut (PIB) estimé pour cette année par le gouvernement, soit 183 748 millions d'escudos (1 661 millions d'euros), après révision en raison des effets causés par la crise sanitaire et économique résultant de la pandémie de Covid-19.

Lusa avait annoncé ce mois-ci que le stock de dette publique (intérieure et extérieure) du Cap-Vert avait monté en flèche en avril pour atteindre un pic historique de 132,8% du PIB, en raison des besoins de financement causés par la pandémie de la covid-19, justifié le gouvernement.

Selon un document soutenant la proposition de budget rectificatif pour cette année, qui a été généralement approuvé par le Parlement le 10 juillet, le taux d'endettement public total du Cap-Vert était de 117,3% du PIB en avril de l'année dernière et cette augmentation est expliqué par l'augmentation imprévue des dépenses de renforcement du système national de santé due à la pandémie, avec la baisse des recettes fiscales et par l'augmentation du soutien de l'État aux travailleurs et aux entreprises, pour atténuer les effets de la crise économique.

«En avril 2020, le besoin de financement s'aggrave en raison d'un solde global négatif de 2 358 millions d'escudos (21,2 millions d'euros). Le financement a été garanti par la composante interne, dans laquelle le Trésor a émis des obligations pour répondre aux besoins de liquidité, compte tenu de l'impact négatif de covid-19 sur la performance de la collecte des recettes fiscales », indique le document.

Le gouvernement capverdien estimait en 2020, dans le budget actuel, un PIB de 211.095 millions d'escudos (1.905 millions d'euros), mais la revue budgétaire pointe désormais à 183.748 millions d'escudos (1.657 millions d'euros).

Ainsi, l'endettement total de l'État du Cap-Vert avait atteint 244 milliards d'escudos (2 200 millions d'euros) en avril.

Le projet de budget rectificatif pour 2020, qui aura toujours un vote final au Parlement ce mois-ci, prévoit un déficit du compte public de 11,4% et une baisse du PIB de 6,8%, compte tenu de la prévision de croissance économique de 5,5 % inscrit au budget actuel et la croissance de 5,7% observée en 2019.

La nouvelle proposition de budget s'élève à 75 084 978 510 escudos (679,1 millions d'euros), charges et produits inclus, y compris l'endettement, ce qui représente une augmentation de 2,6% des crédits inscrits au budget toujours en vigueur.

L'allocation budgétaire pour 2020 prévoit donc une augmentation d'environ 2 milliards d'escudos (18,1 millions d'euros) par rapport au budget actuel. Le gouvernement estime également qu'il perdra 20 milliards d'escudos (181 millions d'euros) de recettes fiscales en raison de la crise économique.

La proposition de budget prévoit le recours à la dette publique, le gouvernement estimant le «stock» équivalent à 150% du PIB d'ici 2021.

Le budget de l'État actuel prévoyait une inflation de 1,3%, un déficit budgétaire de 1,7% et un taux de chômage de 11,4%, en plus d'un niveau d'endettement équivalent à 118,5% du PIB.

Ces prévisions sont fortement affectées par la crise économique et sanitaire, reflétée dans cette nouvelle proposition de budget pour 2020: une récession économique qui pourrait osciller entre 6,8% et 8,5%, un taux de chômage de près de 20% d'ici la fin de l'année. et un déficit budgétaire s'élevant à 11,4% du PIB.

Le Cap-Vert enregistre une accumulation de 1 698 cas de covid-19 diagnostiqués depuis le 19 mars, avec 19 décès, mais 732 ont déjà été considérés comme récupérés.

Depuis que le nouveau coronavirus a été détecté en Chine en décembre dernier, la pandémie de la maladie du covid-19 a déjà fait plus de 565 000 morts et infecté plus de 12,74 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon le dernier rapport. rapport récent de l'agence AFP.

PVJ // VM

Le contenu Covid-19: La dette publique émise au Cap-Vert renoue avec son pic historique en mai avec 742 MEuro apparaît en premier à Visão.