Le GNR a inspecté ce matin l’entrée d’un total de 792 travailleurs dans la clôture sanitaire de deux paroisses de la municipalité d’Odemira et a refusé l’entrée à 155, car ils n’ont pas présenté de tests négatifs au covid-19.

La source du commandement territorial de Beja de GNR a déclaré à l’agence Lusa que ces données se réfèrent à la période comprise entre 05h00 et 10h00, aux quatre points de contrôle entourant la clôture sanitaire des paroisses de São Teotónio et Longueira-Almograve.

La même source a indiqué que, pendant cette période, l’entrée de 689 travailleurs saisonniers d’entreprises opérant à l’intérieur de la clôture sanitaire et de 103 travailleurs d’autres professions était contrôlée par l’armée.

« L’entrée de 155 travailleurs a été rejetée pour ne pas avoir présenté de test » au nouveau coronavirus SARS-CoV-2, qui provoque le covid-19, « négatif au moment de l’inspection », a-t-il précisé.

Dimanche, entre 5h00 et 17h00, GNR avait contrôlé 535 travailleurs d’entreprises opérant à l’intérieur de la clôture et avait rejeté l’entrée à 55 ans, pour ne pas avoir présenté de test négatif à Covid-19, avait-il déclaré à l’époque., le commandement territorial de Beja.

Ce jour-là, il a retrouvé Lusa à l’un des checkpoints, installé à l’entrée de Vila Nova de Milfontes, aujourd’hui quelques protestations de ceux qui circulaient et voulaient passer par rapport à la «bureaucratie» que cette opération implique.

L’achat ou la réalisation de tests de dépistage au covid-19 a également provoqué des files d’attente à la porte des pharmacies ouvertes et à proximité de l’extension sanitaire de Vila Nova de Milfontes, où des dizaines de travailleurs agricoles, dont beaucoup d’immigrants, se sont rassemblés pour être testés et pouvoir aller travailler aujourd’hui.

Samedi, le maire d’Odemira, José Alberto Guerreiro, a déclaré, lors d’une conférence de presse, que la situation épidémiologique dans la commune évolue avec « une tendance favorable », même si « certaines mises en garde » sont toujours maintenues dans les prochains jours.

Les entrées et sorties pour travailler ou soutenir les personnes âgées dans les paroisses d’Odemira sous une clôture sanitaire ont commencé à être autorisées à partir de samedi, mais dépendent d’un test négatif pour le covid-19.

Jeudi, en Conseil des ministres, le Gouvernement a décidé de maintenir, en raison de l’incidence des cas de covid-19, la clôture sanitaire des paroisses de São Teotónio et Longueira-Almograve, en vigueur depuis le 30 avril, mais avec «des conditions accès spécifique au travail ».

Selon l’arrêté gouvernemental, publié vendredi soir à Diário da República, l’entrée dans les paroisses de São Teotónio et Longueira-Almograve pour «l’exercice d’activités professionnelles» et pour «l’aide aux personnes âgées, handicapées ou dépendantes et à la santé ou raisons humanitaires »dépend de la présentation de la preuve du test PCR négatif effectué au cours des 72 heures précédentes ou du test rapide antigène négatif effectué au cours des 24 heures précédentes.

Le départ des deux paroisses pour les mêmes raisons dépend également de la présentation d’un nouveau test antigénique rapide avec un résultat négatif, réalisé dans les 24 heures précédentes.

Les frais pour les tests effectués sur les travailleurs saisonniers affectés aux exploitations agricoles et au secteur de la construction sont à la charge de l’entreprise utilisatrice ou du bénéficiaire final des services fournis, a été établie dans l’arrêté.

RRL (HYT / MLS) // MCL

Le contenu Covid-19: GNR empêche 155 travailleurs de pénétrer dans la clôture sanitaire d’Odemira apparaît en premier à Visão.