Comme l'a révélé aujourd'hui le directeur de l'événement, décrit comme «le festival du film le plus grand et le plus complet du pays», non seulement pour son aspect compétitif, mais surtout pour un programme de formation qui compte sur des intervenants de l'élite mondiale du cinéma et que chaque année attire des centaines de participants à Espinho, la 16e édition de l'événement est donc prévue du 2 au 9 août.

Le programme principal continuera de se concentrer sur cette ville côtière du quartier d'Aveiro, mais l'organisation informe que cette année, des sessions auront également lieu à Porto et à Lisbonne, dans un changement avec lequel «FEST entend renforcer son engagement envers le cinéma, comme un espace primordial pour la projection de films ».

Reconnaissant cependant qu'il est nécessaire de créer des solutions de vision collective «qui ne compromettent pas les soins nécessaires dans le scénario actuel de lutte contre la pandémie», la direction du festival annonce également l'introduction d'un cinéma «drive-in» qui sera temporairement installé à Espinho – en qui fait référence à un espace extérieur où les films peuvent être visionnés depuis la voiture des téléspectateurs.

Quant à l'offre concrète du programme 2020, elle ne sortira que dans quelques semaines, mais le FEST affirme qu'il reste concentré sur le «nouveau cinéma mondial», à un moment particulièrement difficile du fait de la nouvelle crise mondiale. Cette analyse est due à l'argument selon lequel, si avant les nouveaux talents de l'industrie étaient confrontés à des contraintes considérables dans la diffusion de leurs premières œuvres, ces réalisateurs émergents rencontrent désormais «encore plus de difficultés à montrer leurs films, en raison de l'annulation de plusieurs les festivals internationaux et l'incertitude quant à l'activité des circuits commerciaux ».

Un autre changement adapté aux conditions de santé imposées au festival par le covid-19 est le nouveau format du «Pitching Forum», un espace d'écoute qui se déroulera cette année au format «streaming», de sorte que, même à distance et via Internet, «nouveau les cinéastes peuvent présenter leurs projets aux producteurs, aux financiers, aux gestionnaires de fonds et aux principaux investisseurs, en vue d'obtenir un soutien et un financement ».

Le programme de formation professionnelle «Training Ground», qui est devenu une référence pour FEST, sera reporté et reconfiguré, ainsi que d'autres sections professionnelles du festival désormais irréalisables dans le format souhaité, à savoir le «Director’s Hub» et les «Industry Meetings».

«Comme l'un des paris de FEST sur la création d'un environnement de proximité, d'échange d'idées et de contacts informels entre professionnels de différents domaines, la réalisation de ces sections dans les règles actuelles de limitation des clusters et de la distance sociale compromettrait sans équivoque l'identité et le succès de l'initiative », justifie l'organisation de l'événement.

Alternativement, «tout au long de l'année et dans un format« en ligne »», diverses conversations, interviews et débats seront organisés pour garder des espaces ouverts de discussion et de partage avec des noms de l'industrie de renom et, ainsi, «nourrir la création d'un réseau collaboration entre les différents professionnels du secteur ».

AYC // MAG