L'enjeu est le soutien extraordinaire à la réduction d'activité et la mesure d'encouragement à l'activité professionnelle des indépendants et des membres des organes statutaires (associés gérants), dont les formulaires étaient disponibles le 23.

La Sécurité sociale a ouvert cette période exceptionnelle de demandes d'accompagnement des indépendants et / ou des membres des organes statutaires touchés par la crise qui n'avaient pas pu soumettre les dossiers auparavant ou qui ne remplissaient pas les conditions requises, qui ont cependant été modifiées.

Le soutien est en vigueur depuis mars, mais entre-temps, il a subi plusieurs changements au parlement, ayant été étendu à un plus grand nombre de situations, indiquant que la sécurité sociale «examinera officieusement toutes les demandes formulées en temps utile, selon les nouvelles règles». .

Dans le cas des gérants, un soutien était initialement prévu pour les entreprises en crise avec un chiffre d'affaires annuel allant jusqu'à 60000 euros, et ce plafond a ensuite été porté à 80000 euros et, plus tard, avec le budget supplémentaire, qui est entré en vigueur le En juillet, cette limite a baissé, et maintenant il y a une baisse des revenus d'au moins 40% dans ces situations.

L'élargissement prend effet le 13 mars, les associés de gestion pourront désormais demander une aide à la sécurité sociale avec des comptes rétroactifs.

La valeur de l'aide a également été augmentée avec une proposition de DSP au Budget supplémentaire et correspond désormais à la valeur de la rémunération enregistrée comme base de cotisation lorsqu'elle est inférieure à 1,5 indice de soutien social (658,22 euros).

Dans les cas où la rémunération enregistrée est égale ou supérieure à 658,22 euros, l'aide correspond aux deux tiers de la rémunération, avec une limite de trois salaires minima (1 905 euros).

L'aide à la réduction d'activité a également commencé à inclure les indépendants couverts par le régime des salariés et ceux qui ne reçoivent pas dans ce régime une valeur supérieure à un IAS (438,81 euros), et qui ne sont pas retraités.

Les travailleurs indépendants ont droit à une pension alimentaire comprise entre 219,41 euros et 635 euros.

Les travailleurs exclusivement couverts par le régime des indépendants peuvent désormais demander une aide de mars à août. De leur côté, les indépendants également couverts par le régime des salariés peuvent demander une aide pour les mois de mai à août.

La mesure extraordinaire d'encouragement à l'activité professionnelle, étendue aux indépendants exonérés de cotisation, a le plafond de 50% du SAI (219,41 euros).

La mesure est accordée pour un mois, prorogeable jusqu'à trois mois, se terminant au plus tard en décembre 2020.

Lundi, la Confédération portugaise des micro, petites et moyennes entreprises (CPPME) a ​​demandé au gouvernement de revoir les conditions d'accès au soutien des partenaires-managers.

Selon la CPPME, selon le formulaire disponible chez Social Security Direct, «les gérants qui ont bénéficié de l'exonération des cotisations à la Sécurité sociale pendant la période où leur entreprise était en licenciement simplifié sont empêché d'accéder à un soutien extraordinaire pour la réduction de l'activité économique pendant ces mois ».

Pour la confédération, «les éventuelles restrictions créées par le gouvernement et la sécurité sociale sont incompréhensibles, injustes et inacceptables».

DF // MSF

Le contenu Covid-19: la date limite pour les indépendants et les partenaires de gestion pour demander une assistance rétroactive se termine d'abord dans Visão.