António Costa espère que la conférence sur l’avenir de l’Europe sera «l’occasion de débattre des volontés plurielles des citoyens européens et non dans le cadre de négociations entre États». Le Premier ministre s’est exprimé lors de la cérémonie d’ouverture de l’événement qui a lieu ce dimanche à Strasbourg, en tant que président par intérim du Conseil de l’Union européenne (UE).

«La conférence sur l’avenir de l’Europe est l’occasion d’assumer avec une totale franchise et ouverture d’esprit qu’aujourd’hui nous ne pensons plus comme nous le pensions et que les temps nouveaux exigent de nouvelles volontés. Cette conférence doit donc se concentrer sur le débat des volontés plurielles des citoyens européens et non sur des négociations entre Etats », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a utilisé le poème «Changer les temps, changer les désirs», de Luís Vaz de Camões, comme ligne directrice de son discours, rappelant que les citoyens européens sont confrontés à une crise pandémique dramatique, avec de terribles conséquences économiques et sociales.

«Chaque approfondissement ou élargissement exigé de la volonté, des options difficiles forcées, exigeait une capacité d’engagement, beaucoup de persévérance et de créativité. Il n’y a rien de plus imprudent que de se porter volontaire pour aller de l’avant, laissant des problèmes non résolus qui sapent notre cohésion et qui sont précisément au cœur de la question fondamentale à laquelle nous devons répondre », a-t-il souligné.

António Costa a également souligné que si l’Europe souhaite avoir un avenir radieux, elle doit rester unie. «Si nous voulons réussir, nous ne pouvons pas éviter les difficultés. Il y a maintenant une série de débats approfondis sur ce qu’est notre union et ce que devrait être notre union, qui ne se limite pas à séparer les États les uns des autres, mais qui se croisent, divisent les sociétés elles-mêmes en nombre de nos États membres ».

Après avoir accueilli, vendredi et samedi, le sommet social, le Conseil européen informel et la réunion des dirigeants UE-Inde, António Costa, président par intérim du Conseil de l’Union européenne (UE), a participé ce dimanche à la cérémonie de lancement officielle de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

L’événement qui a lieu dans la ville française de Strasbourg et avec António Costa sont présents les présidents de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, et du Parlement européen, David Sassoli, en tant que présidents du forum.

Initialement prévue pour commencer en mai 2020 et durer deux ans, la conférence a été reportée non seulement en raison de la pandémie de covid-19, mais aussi en raison des différences autour du modèle de gouvernance de ce forum, qui n’ont été surmontées que cette année, déjà sous la présidence. .de l’UE, et se poursuivra jusqu’à l’été 2022.