«Cette nouvelle génération de politiques du logement a une grande opportunité grâce au programme de relance et de résilience. Il y a 1 251 millions d'euros à investir au cours des six prochaines années, y compris des réponses aux problèmes de logement social », a déclaré António Costa.

Lors de la cérémonie d'homologation de l '«Accord de collaboration au titre du 1er droit pour la municipalité de Porto», le Premier ministre a souligné la nécessité de «mécanismes de financement en dehors du périmètre de consolidation budgétaire» permettant de financer des programmes de réponse à la classe moyenne et accès à une location abordable.

António Costa a fait valoir que le pays doit être capable de "en même temps" répondre à l'émergence de la pandémie, "préparer l'avenir".

"Nous devons sortir de cette crise, pas plus faibles, mais plus forts que nous ne l'étions avant le début de cette crise", a-t-il déclaré, ajoutant que lorsque les "ressources" de l'Union européenne sont "libérées", le pays doit "être en mesure de pour les exécuter immédiatement ».

Le chef de l'Etat a souligné que le plan de relance économique présenté à la Commission européenne "va bien" et identifie un ensemble de "vulnérabilités" qui sont "prioritaires".

«(Le plan) identifie un ensemble de vulnérabilités qui doivent être résolues en priorité afin qu'à l'avenir, nous puissions être mieux préparés à faire face à des situations défavorables comme celle que nous vivons», a-t-il déclaré, soulignant l'importance des villes et des zones métropolitaines en question. logement.

En ce sens, António Costa a évoqué l'existence d'un «programme spécial» pour les zones métropolitaines de Lisbonne et Porto de «plus de 250 millions d'euros» pour financer des opérations d'intervention intégrées «sur les taches de pauvreté» et «des zones de plus grande fracture sociale qui existe ».

Dans le même temps, le Premier ministre a souligné le «très gros investissement» qui sera réalisé en partenariat avec Mercies, les institutions privées de solidarité sociale (IPSS) et d'autres entités pour apporter des réponses sociales à la population âgée, qui «se trouve dans une situation particulièrement vulnérable. ».

Ayant réussi à avoir un programme qui «contribue à relancer fortement l'économie», qui assure le droit au logement pour tous, le Premier ministre estime qu'il sera possible de «réaliser l'objectif» proposé pour «célébrer le 50e anniversaire du 25 avril, en 2024, ayant éradiqué les situations de logement indigne de la société portugaise ».

L'accord de collaboration entre la Chambre de Porto et l'Institut du logement et de la réhabilitation urbaine (IHRU) prévoit de relocaliser, dans le cadre du 1er programme de loi, entre 2020 et 2025, 1740 familles qui vivent actuellement dans des conditions indignes.

Dans la candidature au programme, 1 740 familles (3 800 personnes) sur un univers de 3 000 ont été prises en compte, les 1 600 familles restantes faisant l'objet d'un accord de collaboration à signer entre Porto Vivo, la SRU et l'IHRU.

SPYC // SF

Costa annonce 1 251 ME pour le logement dans le cadre du programme de relance et de résilience apparaît en premier à Visão.