Le secret le mieux gardé du 40e Congrès du PSD, qui se déroule ce week-end à la Super Bock Arena, à Porto, a été révélé. Le nouveau chef des sociaux-démocrates a présenté, ce samedi après-midi, les noms qu’il proposera pour les instances du parti, quelques minutes avant d’avoir vu sa motion de stratégie globale « Croire » approuvée, sans voix contre et seulement deux abstentions. Au fur et à mesure que VISION avançait, Carlos Moedas mène la candidature au Conseil national ; Miguel Albuquerque à la table du Congrès national ; Paulo Rangel, Margarida Balseiro Lopes, António Leitão Amaro, Paulo Cunha et Inês Ramalho sont proposés comme « députés » du parti et Hugo Soares comme secrétaire général.

Les listes seront votées dans la journée de demain. Et ce sont les noms proposés par Luís Montenegro, qui, à son arrivée au Congrès aujourd’hui, s’est réjoui qu’il n’y ait « personne au PSD qui ne soit mobilisé et motivé pour aider la direction du parti, sa direction » :

Vice-présidents du parti : Paulo Rangel (ancien député européen et candidat à la direction du parti en 2021), Miguel Pinto Luz (vice-président de la municipalité de Cascais et ancien candidat à la direction du parti), Margarida Balseiro Lopes (ancienne dirigeante du JSD et ancienne députée), António Leitão Amaro (ancien député), Paulo Cunha (chef du district de Braga du PSD) et Inês Ramalho (avocat).

Secrétaire général: Hugo Soares , ancien chef du JSD et successeur du Monténégro à la tête du banc parlementaire.

Hugo Soares a remplacé le Monténégro à la tête du Parlement.

Voyelles : Rui Rocha, Silvério Regalado, Fermelinda Carvalho, Cristiano Cabrita, Inês Domingues, Rui Ventura, Germano Rocha, Rodrigo Gonçalves, Maurício Marques, Paulo Ribeiro.

Conseil national: Carlos Moedas (président), Maria Luís Albuquerque, Teresa Morais, Luís Menezes, Pedro Calado, Pedro Nascimento Cabral.

Bureau du Congrès National : Miguel Albuquerque (président) ; José Manuel Bolieiro (vice-président) et João Manuel Esteves (vice-président); Júlia Fernandes (secrétaire), Fernando Queiroga (secrétaire), Hêrnani Dias (secrétaire), Sónia Ferreira (secrétaire).

Comité d’audit financier : José Nunes Liberato (président), Almiro Moreira (membre), Fernando Angleu (membre).

Commission nationale de juridiction : José Matos Correia et Francisco José Martins.

(de gauche à droite) Carlos Coelho, Margarida Balseiro Lopes, Pedro Reis, Paulo Rangel et Carlos Moedas.

Académie de formation PSD : Carlos Coelho.

Conseil Stratégique National : Pedro Duarte.

Coordonnateur des municipalités : Pedro Alves.

Coordinateur du mouvement Believe : Pedro Reis.

Hors de cette liste, malgré l’invitation à avoir été faite pour plusieurs postes, se trouvait Jorge Moreira da Silva, qui a avoué au Congrès cet après-midi. Le Monténégro « m’a interpellé, ces derniers jours pour divers postes, à un geste de sympathie et de générosité », a-t-il déclaré, estimant toutefois qu’il serait « dans l’intérêt supérieur du pays » de ne pas accepter, car « malgré tout il y a des différences » entre les deux. En tant que militant, Moreira da Silva a promis de contribuer aux réflexions du parti et de ne pas être un « chef de faction », mais « nous ne partons pas tous [deste Congresso] pensant la même chose », se souvient-il.