Certains États membres de l'Union européenne ouvrent leurs frontières intérieures à compter d'aujourd'hui, compte tenu de l'évolution de la pandémie de Covid-19 et suite à une recommandation formulée jeudi dernier par la Commission européenne.

Dans cette recommandation, la Commission européenne a défendu la réouverture des frontières intérieures mais a admis que, dans le cas du Portugal, l'indication est difficile à appliquer.

Lors d'une conférence de presse pour présenter les recommandations de la Commission sur la levée "progressive et partielle" des restrictions aux voyageurs en provenance de pays tiers à partir du 1er juillet, le commissaire à l'Intérieur a souligné à plusieurs reprises que les frontières extérieures ne peuvent commencer à rouvrir que dès que que toutes les frontières intérieures sont déjà en place, et a mis à jour la recommandation de Bruxelles, qui propose désormais que cela se fasse "le plus tôt possible", à partir d'aujourd'hui.

Selon Ylva Johansson, cette nouvelle recommandation de la Commission prend en compte l'évolution très positive et rapide de la situation épidémiologique en Europe et le fait que la plupart des États membres de l'UE "convergent beaucoup vers la date du 15 juin" .

Dans le cas des pays qui ne s'attendaient pas à le faire à cette date, il a reconnu que la recommandation de jeudi était difficile à appliquer dans un délai aussi court.

Le Portugal et l'Espagne ont récemment annoncé qu'ils maintiendraient les frontières fermées jusqu'au 30 juin et, également jeudi dernier, les deux pays ont convenu d'ouvrir quatre points de passage frontaliers supplémentaires, à savoir à Melgaço, Monção, Miranda do Douro et Vila Nova de Cerveira.

Ces quatre nouveaux points de passage rejoignent ainsi ceux qui étaient déjà autorisés et qui fonctionnent en permanence: Valença, Vila Verde da Raia, Quintanilha, Vilar Formoso, Monfortinho, Marvão, Caia, Vila Verde de Ficalho et Castro Marim.

De plus, les points de Mourão, Rio de Onor, Tourém et Barrancos avaient récemment été autorisés.

Dans une déclaration envoyée à Lusa, le ministère de l'Intérieur rappelle que le Portugal et l'Espagne maintiendront le contrôle des personnes aux frontières entre les deux pays jusqu'au 30 juin, dans le cadre des mesures de lutte contre la pandémie de la maladie du Covid-19.

La décision de maintenir le rétablissement des contrôles aux frontières, à titre exceptionnel et temporaire, a été convenue entre les gouvernements des deux pays et résulte de l'évaluation de la situation épidémiologique dans l'Union européenne, en tenant également compte des mesures proposées par la Commission européenne.

EL (ACC / SIM) // EL