«Ce sont des étapes importantes. L'idée est de fournir des conditions pour que chacun puisse étudier. L'année dernière, la moitié des 20 ans étudiaient au Portugal, c'était une évolution importante, mais ce n'est pas suffisant, nous devons avoir plus de jeunes à étudier et la pandémie a en fait sensibilisé davantage à la nécessité d'étudier davantage », a souligné Manuel Hector.

Le ministre de la Science, de la Technologie et de l'Enseignement supérieur s'est exprimé après la visite d'AquaValor – Centre de valorisation et de transfert des technologies de l'eau, basé à Chaves, dans le quartier de Vila Real.

Pour Manuel Heitor, l'augmentation du nombre de lits pour les étudiants universitaires est «un pas vers un meilleur logement pour tous les étudiants du pays».

Les hôtels, auberges de jeunesse et logements locaux mettront «plus de 4 500 lits» à la disposition des étudiants universitaires, a annoncé dimanche le ministère des Sciences, de la Technologie et de l'Enseignement supérieur (MCTES).

«Environ 4500 nouveaux lits seront mis à la disposition des étudiants de l'enseignement supérieur à travers le pays, via les auberges de jeunesse, les hébergements locaux et les hôtels, soit une augmentation de 16% par rapport au nombre total de lits mis à disposition au cours de l'année scolaire précédente», souligne-t-il MCTES, dans une note aux médias.

Au total, «plus de 18 000 lits» sont désormais à la disposition des étudiants universitaires, «dans des conditions de confort, de qualité et de sécurité», alors que, l'année scolaire précédente, il y en avait environ 16 000.

Le Gouvernement souligne le renforcement de la «capacité installée des logements publics pour étudiants», soulignant que cela découle «d'une coopération stratégique avec le secteur du tourisme, permettant le maintien des emplois et la rentabilité des structures qui, face à la baisse de la demande touristique, font face à des défis durabilité supplémentaire ».

Selon le gouvernement, l'augmentation des lits est le résultat d'accords conclus avec Movijovem et diverses structures représentant des unités hôtelières et des hébergements locaux.

Le responsable a également rappelé «l'augmentation particulièrement importante» des nouveaux candidats à l'enseignement supérieur, mais a souligné que l'objectif est de continuer à augmenter les effectifs.

Avec une année académique marquée par la pandémie de covid-19, le ministre de l'Enseignement supérieur a également veillé à ce que «l'objectif soit que l'enseignement se fasse en personne».

«Cet objectif et le degré de réalisation de cet objectif doivent se faire avec beaucoup de réalisme et surtout avec beaucoup de pragmatisme, il faut l'observer au quotidien», a-t-il souligné.

Et il a également déclaré qu'il pensait que «les établissements d'enseignement supérieur à travers le pays ont les conditions nécessaires pour garantir que l'enseignement en classe est dispensé».

"Il y a beaucoup d'incertitudes, il y a beaucoup de nouvelles conditions qui apparaissent chaque jour, mais il y a une certitude, ce n'est qu'avec plus d'apprentissage et plus d'enseignement que nous pouvons faire face non seulement à cela mais aussi aux autres virus", a-t-il souligné.

DYMC (SBR) // ZO