Le vent violent qui se fait sentir à Guarda a conduit l’incendie, qui s’est déclaré à 14h15 près de la zone urbaine de la ville, à grimper de plusieurs kilomètres en quelques heures, a indiqué le maire à Lusa.

S’exprimant à 18h50 aujourd’hui, Sérgio Costa a fait allusion à « l’intensité du vent » comme l’un des plus gros problèmes auxquels les autorités sont confrontées sur le terrain et qui a déjà conduit les flammes à parcourir environ six kilomètres, en ligne droite .

« Le feu s’est déclaré aux portes de la ville, légèrement en contrebas de l’Institut polytechnique, et le vent l’a fait marcher vers le nord. Déjà coupé l’A25 [autoestrada 25], couper l’ancien IP5, couper plusieurs routes communales et il y a toujours ces contraintes dans le trafic lui-même. Tout est détourné par la Nationale 16, par la vallée du Mondego », a expliqué le maire.

Concernant l’évolution des flammes, qui progressent dans une zone de brousse, Sérgio Costa indique qu’elles sont arrivées « à proximité » du village d’Alvendre, situé au nord-est du lieu où s’est déclaré le feu, où se trouve un « petit entrepôt agricole ».  » brûlé.

Toujours à Alvendre, selon une source du commandement territorial de la GNR da Guarda, les flammes ont atteint trois véhicules alors qu’ils traversaient le village.

« Les propriétaires [das viaturas] ils sont partis et quand ils sont arrivés ils avaient déjà été touchés » par le feu, selon la même source.

Le feu était également proche du village de Carapito, proche de la ville de Guarda, mais n’a pas atteint les maisons, a indiqué la source GNR.

« Maintenant, nous devons continuer à surveiller, pour voir si nous pouvons combattre les flammes, toujours en toute sécurité, mais de manière fructueuse. Mais le vent continue de souffler avec une grande intensité », a prévenu Sérgio Costa.

Les agents sur le terrain « essayent » de contrôler l’incendie aujourd’hui encore, « mais il est inopportun d’en parler » à ce stade, a-t-il souligné.

Le maire a noté en revanche que le vent peut, « d’un instant à l’autre, faire une modification des flancs du feu », appelant à la « surveillance » et à « l’aide » des populations.

« Je vous demande de rester vigilant et toute l’aide est peu importante pour faire face à la lutte contre les flammes. Qu’ils se préviennent avec les moyens dont ils disposent, toujours en toute sécurité, pour protéger leurs biens et les membres de leur famille, mais toujours en toute sécurité et en aidant au maximum. Et suivez les directives claires des autorités, à savoir la GNR, qui est sur place depuis la première heure », a déclaré Sérgio Costa.

Selon le site de l’Autorité nationale de secours et de protection civile (ANEPC), à 19h30, 206 personnels opérationnels combattaient les flammes, appuyés par 58 véhicules et huit moyens aériens.

JLS (ASR) // JEF