L'année où il célèbre l'anniversaire d'argent, l'événement aura un programme dédié au public familial qui, en raison de la pandémie de Covid-19, sera "plus réduit en quantité, mais pas en qualité", a annoncé Teatro Extremo, sur sa page à partir d'Internet.

Afin de garantir la sécurité du public, des artistes et des techniciens, l'organisateur a choisi de réaliser les Graines à l'extérieur, au Musée de la Ville, à Almada, ainsi que dans les places et les espaces publics de Moita, dans le quartier de Setúbal, et à Montemor -o-Novo, dans le quartier d'Évora.

Malgré cela, l'édition «gardera le caractère international», réunissant deux compagnies étrangères (d'Espagne et d'Italie) et huit compagnies nationales (Almada, Lisbonne, Loulé, Sintra, Matosinhos et Leiria) avec diverses danses, cirques, théâtres, spectacles de marionnettes, musique et clowns.

Sementes ouvre le 24 juillet avec la funambule, «clown» et la ballerine Xandra Gutiérrez, qui vient de Grenade, en Espagne, pour montrer son projet, la compagnie niMú et le spectacle «Ni Piez Ni Cabeza».

Dans «Ni Piez Ni Cabeza», «entre le sol et la corde raide, le nouveau cirque raconte une histoire universelle sur l'impossibilité d'exister seul», avance le Teatro Extremo, dans le programme annoncé.

Le 25 juillet, la «Mapa – Contos e Cantos para a Infância», de Fernando Mota, de Loulé, suit deux versions du même spectacle: «Histoires de mondes lointains» (pour adultes) et «Contos e Cantos »(Pour l'enfance).

"Dans sa genèse se trouve la recherche d'histoires de résistance et d'évasion dans les pays et territoires en guerre, avec un accent particulier sur les univers féminin et enfantin", a-t-il expliqué.

De Sintra vient Fio d'Azeite – Marionnettes de Chão de Oliva, qui montrera à Almada la "Sopa da Pedra", un spectacle animé "où deux frères profitent de l'occasion pour raconter des passages amusants de la vie de leur mentor, Fernando de Assis" .

Le 31 juillet, à Almada, et le 2 août, à Montemor-o-Novo, le deuxième spectacle international, Trio Troche de Trio Troche, a été créé, créé en 2013 par la réalisatrice Rita Pelusio et trois comédiens musiciens: la pianiste Franca Pampaloni, le flûtiste Nicanor Cancellieri et la soprano Silvia Laniano, d'Italie et de France.

"Le spectacle est un jeu de clowns, une comédie pleine de performances amusantes et vertueuses de la musique classique et moderne, avec des blagues rapides et des effets rythmiques effrayants", a révélé l'organisateur.

Dans les derniers jours de l'événement, la Companhia de Dança de Matosinhos se rend à Almada et Moita avec «Uma Bailarina Espe (ta) cular», qui traite de «ce qui est perdu ou réalisé lorsqu'un rêve de danse se réalise».

Le 1er août, O Nariz – Teatro de Grupo, de Leiria, présente à Almada le spectacle de marionnettes «O Principezinho», tandis que Fernando Mota se rend à Moita avec «Hárvore», une pièce qui «marque le début d'une recherche autour d'objets sonores et d'instruments de musique expérimentaux créés à partir d'arbres et d'autres matériaux ».

Pour marquer le 25e anniversaire de l'initiative, Sementes tiendra un débat avec António Ângelo Vasconcelos, diplômé en sciences musicales au Conservatoire de musique Calouste Gulbenkian, où «Les arts, les enfants et la démocratie» seront discutés.

L'événement se termine le 2 août à Almada, avec la «Banda das Riscas», un spectacle de musique et d'arts du cirque qui invite le public à «regarder et s'amuser avec la musique et les atours du clown / jongleur».

DYBS // TDI