Les ministres des finances de la zone euro, réunis aujourd’hui à Bruxelles, ont approuvé l’avis favorable de la Commission européenne sur le projet de budget de l’État pour 2022 (OE2022) présenté par le Portugal, saluant l’engagement de contenir les dépenses publiques.

Après que l’exécutif communautaire a présenté les plans budgétaires qu’il avait récemment reçus du Portugal et de l’Allemagne – deux États membres qui ont connu des élections qui ont forcé la préparation tardive de leurs budgets 2022 – le forum des ministres des finances de l’espace de la monnaie unique, l’Eurogroupe, a adopté une déclaration dans lequel il « valide » les appréciations positives de la Commission.

« Nous sommes d’accord avec l’évaluation positive de la Commission sur les projets budgétaires et nous nous félicitons particulièrement de l’évaluation selon laquelle les plans sont destinés à soutenir la reprise et que les investissements financés au niveau national devraient être préservés en 2022 », indique le communiqué adopté.

« Nous saluons également l’évaluation de la Commission selon laquelle le Portugal limite largement la croissance de ses dépenses courantes financées sur l’État, comme le recommande le Conseil », ajoute ensuite le communiqué de l’Eurogroupe.

À l’entrée de la réunion d’aujourd’hui, le ministre des Finances Fernando Medina s’est dit « globalement assez satisfait » de l’évaluation par la Commission européenne du plan budgétaire de l’État du Portugal pour cette année, qu’il a qualifiée de « significativement positive ».

Soulignant précisément que l’un des points à l’ordre du jour de l’Eurogroupe d’aujourd’hui était un débat entre ministres autour de « l’examen du budget de l’État portugais, sur la base de la recommandation de la Commission européenne », Medina s’est félicitée du contenu de l’avis favorable de la communauté exécutif, publié vendredi dernier.

« La Commission européenne dresse un bilan significativement positif de notre budget, soulignant plusieurs aspects, tout d’abord sa contribution à la croissance et à la stabilisation de la situation économique », a-t-il commencé par souligner.

Le ministre a également souligné que le bilan bruxellois de l’OE2022 « valorise la dimension de prudence avec laquelle le budget est préparé », ainsi que le fait qu’il envisage « des mesures bien destinées aux segments, aux publics et aussi […] mesures visant à lutter contre la hausse des prix ».

Vendredi dernier, la Commission européenne a émis un avis favorable sur l’OE2002 portugais, considérant qu’il est conforme aux recommandations du Conseil, et souligne l’importance pour le Portugal de soutenir la reprise économique par le « bazooka », en suivant une politique prudente en termes de comptes publics.

Dans une interview donnée aujourd’hui à Lusa et à d’autres médias européens à Bruxelles, le vice-président exécutif Valdis Dombrovskis a précisément souligné que le document est « conforme aux recommandations du Conseil de juin dernier ».

« Donc, fondamentalement, le Portugal prévoit de fournir un soutien continu à la reprise, en utilisant également le plan de relance et de résilience pour financer des investissements supplémentaires », a ajouté le responsable, ajoutant que « le Portugal devrait limiter suffisamment la croissance des dépenses courantes financées au niveau national ». niveau. ».

« Nous considérons donc que le plan est conforme à l’année dernière », a conclu Valdis Dombrovskis.

L’Assemblée de la République a déjà commencé à voter le budget de l’État pour 2022, le vote global final étant prévu le vendredi 27 mai.

ACC/ANE (IG) // CSJ