« Le chemin de la lumière parce qu’elle passe par la lumière » est une exposition qui résulte de la relation de mécénat du Musée national d’art contemporain (MNAC) avec la Fondation Millennium bcp dans la récupération d’un espace du bâtiment qui était en ruine, rappel les entités partenaires dans une déclaration.

L’exposition, qui comprend des exemples d’autres collections nationales et étrangères, publiques et privées, est organisée par João Biscainho et rassemble des œuvres qui « éveillent chez le spectateur une conscience de l’expérience esthétique et de l’acte perceptif en tant que construction cérébrale ».

Maria Helena Vieira da Silva, Bernhard Leitner, Henrique Risques Pereira, Fernando Lemos, Jorge Pinheiro, Brion Gysin, Ian Sommerville, Silvestre Pestana, Paulo Bruscky, Char Davies, Varela Pécurto, Alvin Lucier, Hélder Rodrigues, Emanuel Dimas de Melo Pimenta, Manuel D’Assumpção, Suzanne Dikker et Matthias Oostrik sont les artistes représentés dans le spectacle.

Le titre « Le chemin de la lumière en passant par la lumière » est tiré d’un poème de 1980 d’Alberto de Lacerda, calligraphié la même année par Vieira da Silva, et se déploie en deux axes d’investigation.

Uma travaille sur les différentes formes de représentation et de composition spatiales comme stratégies de notation des espaces mentaux, sonores ou littéraires, mais aussi comme prototypes de la notion de réalité virtuelle, selon le commissaire.

L’autre ligne « développe les langages de représentation les plus traditionnels, basés sur la connaissance des neurosciences, présentant des œuvres qui induisent le spectateur à certains états mentaux ou sensations », indique le texte de João Biscainho sur l’exposition qui ouvre la galerie Millennium bcp.

Dans d’autres cas, « ce sont les artistes et les spectateurs qui justifient les œuvres de leur propre activité cérébrale électrique en tant que langage poétique, sonore ou visuel », ajoute-t-il à propos d’une exposition qui rassemble des œuvres d’artistes portugais et étrangers.

Cette exposition présentera une publication, avec des textes de recherche inédits, du conservateur et neuroscientifique Semir Zeki, ainsi que des reproductions de toutes les œuvres et de la documentation, publiées par le MNAC/Tinta-da-China.

La programmation de la nouvelle aile « sera à la charge » du MNAC, qui présentera des commissaires internes et/ou des commissaires invités, et aura toujours le patronage de la Fondation Millennium bcp, indiquent les partenaires.

« Le chemin de la lumière parce qu’il passe par la lumière » sera exposé jusqu’au 14 novembre, à la galerie Millennium bcp du Musée national d’art contemporain, à Lisbonne.

AG // MAG