Le gardien de prison soupçonné du coup mortel d'un agent de la PSP à Évora est interrogé par la police judiciaire de la ville de l'Alentejo, et sera présent à un juge lundi, a indiqué une source policière.

Contactée par l'agence Lusa, la source a indiqué que l'homme de 52 ans a déjà été transporté à Évora, où son arrestation sera officialisée, et est "soumis à un interrogatoire" par la police judiciaire (PJ).

Le suspect sera présent, lundi après-midi, à Évora, devant un juge d'instruction criminelle, a-t-il ajouté.

Selon la source policière, la PJ mène "toutes les enquêtes pour recueillir des preuves" que "l'homme est l'auteur du crime d'homicide en étant écrasé" par l'agent du commandement du district PSP à Évora.

Le suspect a été, ce matin, «approché» par des soldats du GNR, dans la municipalité de Sintra (Lisbonne), «déjà près de chez lui», alors qu'il conduisait dans un véhicule à moteur, avec «sa petite amie», après avoir été conduit par la suite dans les locaux de Garde.

«L'homme et sa petite amie ont quitté Évora ensemble, dans le véhicule, et sont rentrés chez eux», mais ont été interceptés par GNR, a indiqué la source, ajoutant que la femme avait déjà «été entendue» par la PJ.

L'agent PSP est décédé ce matin à l'hôpital Espírito Santo d'Évora (HESE) après avoir été heurté par un véhicule prétendument conduit par le gardien de la prison, qui s'est enfui et a finalement été intercepté par le GNR, a révélé le commandement de la police nationale.

L'agent n'était pas de service samedi soir, mais a abordé une situation de violence domestique dont il a été témoin dans la rue, impliquant le gardien de prison et son compagnon, et a finalement été écrasé par l'agresseur présumé.

L'agression, au cours de laquelle l'homme «a traîné la femme sur le sol et l'a forcée à monter dans un véhicule», s'est produite à 21h45 au Rossio de São Brás, dans le centre d'Évora, selon le commandement de la police nationale.

L'agent «est intervenu pour faire cesser le crime en cours», mais «tout en essayant d'empêcher l'agresseur de s'échapper, le policier a été renversé» par le suspect et «traîné sur environ 40 mètres» par le véhicule.

PSP a révélé que l'agent avait été emmené «dans un état très grave» à HESE, mourant finalement à 00h54 aujourd'hui.

L'auteur présumé du coup mortel, que le GNR a révélé à Lusa avoir détenu à 3 h 50 du matin, est un gardien de la prison de Sintra (EP), âgé de 52 ans.

La source du commandement national du GNR a indiqué que l'homme «était détenu dans la paroisse de Ranholas, dans la municipalité de Sintra (Lisbonne), à ​​côté de la prison» où il travaillait.

Le ministre de l'Intérieur, Eduardo Cabrita, a déploré aujourd'hui le «moment tragique» et exprimé, au nom du gouvernement, son «profond regret» pour la mort de l'agent PSP, «victime d'un écrasement après une intervention de la police».

Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a également regretté et exprimé «une profonde consternation» à la mort de l'agent, indiquant qu'il avait exprimé ses condoléances à la veuve.

Le policier a été «victime d'un délit de fuite brutal» en «accomplissant sa mission», indique une note de la présidence, publiée sur son site Internet, considérant également qu'il est «encore un autre exemple national de quelqu'un qui, même si service, il a donné sa vie pour son voisin et à qui le Portugal doit hommage ».

RRL (ALU) // JLG

Le contenu Suspecté de la mort de PSP interrogé à Évora et présenté au juge lundi apparaît en premier à Visão.