«Au nom du Gouvernement, un profond regret pour la mort» de l'agent de 45 ans, «victime d'un écrasement après une intervention policière», peut être lu dans la note envoyée aujourd'hui à l'agence Lusa par le cabinet du ministre de l'Administration interne (MAI) .

Qualifiant cela de "moment tragique", Eduardo Cabrita a adressé "les plus sincères condoléances aux membres de la famille, aux amis et à tous les policiers de la police de sécurité publique qui remplissent quotidiennement leur mission de manière désintéressée".

Un agent de la PSP à Évora est décédé ce matin à l'hôpital local après avoir été heurté par une voiture conduite par un suspect de violence domestique, qui s'est enfui et a depuis été détenu, a indiqué le commandement de la police nationale.

Le Syndicat national de la police (SINAPOL), dans une publication sur sa page Facebook, a également déploré la mort de l'agent aujourd'hui, estimant qu'il avait été «volontairement écrasé».

"SINAPOL a le regret d'informer qu'un de nos collègues de la PSP d'Évora, qui a été écrasé intentionnellement et lâchement, n'a pas résisté à ses blessures et est décédé", a écrit le syndicat, dans la publication consultée par Lusa.

Toujours sur sa page Facebook, consultée par Lusa, l'Association des professionnels de la police (ASPP) a regretté «l'événement tragique».

La direction de l'ASPP a adressé ses condoléances à la famille et aux amis de l'agent et de son collègue «qui sont décédés ce matin des suites d'un accident de voiture alors qu'ils portaient assistance à une victime d'agression présumée».

"Malheureusement, il n'a pas résisté", a déclaré l'ASPP, soulignant que "la PSP est en deuil".

L'agent du commandement de la police du district d'Évora n'était pas de service samedi soir, mais est intervenu dans une situation de violence domestique dont il a été témoin dans la rue, finalement écrasé par l'agresseur présumé.

Selon le commandement national PSP, à 21h45, à Rossio de São Brás, dans la ville de l'Alentejo, «il y a eu une agression sur une femme par son partenaire», dans laquelle l'homme «a traîné la femme à travers le sol et a forcé monter dans un véhicule ».

L'agent «est intervenu pour faire cesser le crime en cours», mais «tout en essayant d'empêcher l'agresseur de s'échapper, le policier a été heurté par le véhicule» conduit par l'agresseur, «traîné sur environ 40 mètres» par le même véhicule.

Le PSP a révélé que l'agent avait été emmené, «dans un état très grave», à l'hôpital do Espírito Santo de Évora. «En raison de la gravité des blessures subies lors de l'intervention policière, il a fini par mourir», à «00h54» aujourd'hui.

Quant à l'agresseur, il a «réussi à s'échapper», mais a fini par être intercepté et détenu par GNR, «dans le quartier d'Alcabideche, à Sintra.

La PSP a également déclaré avoir contacté la police judiciaire, car il s'agit d'un crime qui relève de la compétence de cette force d'enquête policière.

RRL // MSF