« Ma vision de la ville est une ville plus intelligente, qui est principalement liée non pas aux résultats, mais à la création d’une machine qui parvient vraiment à apporter un agenda libéral, à en tirer tout le potentiel », a-t-il déclaré aux journalistes, à la fin. de la présentation officielle de la candidature aux élections municipales de cette année, qui ont eu lieu à Jardim do Campo Grande, sous le slogan «Il est temps de libérer Lisbonne».

Le candidat a précisé que le programme électoral est en préparation depuis environ trois mois, avec des projets et des idées pour la ville allant du logement au transport, mais il sera ouvert, en juin, à la participation des parties intéressées qui souhaitent contribuer avec des commentaires. .

Quant à une coalition avec la candidature de Carlos Moedas (coalition PSD / CDS-PP / PPM / MPT / Aliança), Bruno Horta Soares a déclaré que l’objectif de l’IL est de faire partie de l’exécutif municipal.

«Il n’y a pas de majorité lors d’une élection municipale. Il y a des votes et chacun est utile pour élire les membres de l’exécutif et nous pensons que nous en élirons probablement encore plus d’un [vereador]», A déclaré le candidat.

Pour la course à la présidence de la municipalité de Lisbonne, actuellement présidée par Fernando Medina (PS), les candidatures de Carlos Moedas (coalition PSD / CDS-PP / PPM / MPT / Aliança), João Ferreira (CDU), Beatriz Gomes l’ont ainsi annoncés jusqu’ici Dias (BE), Bruno Horta Soares (IL), Nuno Graciano (Arrive) et Tiago Matos Gomes (Volt Portugal).

L’exécutif est actuellement composé de huit élus par le PS (qui comprend Citoyens pour Lisbonne), un de BE (qui a un accord de gouvernance gouvernementale avec les socialistes), quatre du CDS-PP, deux du PSD et deux du PCP .

Cette année, IL présente pour la première fois une candidature à l’hémicycle de Lisbonne, estimant qu’elle obtiendra des résultats qui donneront «beaucoup d’espoir à un agenda libéral dans la ville».

La séance de présentation a été suivie par le président et député unique du parti, João Cotrim de Figueiredo, et les autres candidats à l’autarcie: Ana Pedrosa-Augusto, Miguel Ferreira da Silva, Rodrigo de Mello Gonçalves et Angélique da Teresa.

Bruno Horta Soares a souligné plusieurs critiques de l’actuel président, Fernando Medina.

«En 10 ans, Lisbonne a perdu près de 10% de la population résidente. Elle reste une ville vieillissante et des jeunes qualifiés continuent d’émigrer à Madrid, Dublin, Londres ou Amsterdam, où les opportunités professionnelles changent vraiment des vies », a-t-il déclaré.

Ainsi, certaines des propositions du candidat libéral incluent «la réduction de toutes les taxes, frais et taxis» et l’augmentation du rendement de l’IRS pour les résidents à 5%.

Selon la biographie mise à la disposition des journalistes, Bruno Horta Soares, 41 ans, membre du Conseil national de l’Initiative libérale, est consultant et professeur d’université dans les domaines de la transformation numérique, de la gouvernance, de la gestion, des risques et de la cybersécurité, ayant commencé sa carrière chez Deloitte Consulting et passé par KPMG.

Les élections municipales de cette année n’ont pas encore été programmées, mais, selon la loi, elles devront avoir lieu entre septembre et octobre.

MPE (JF / TYS) // ACG