Les ports continentaux ont traité, jusqu'en septembre, 60,7 millions de tonnes, soit une baisse de 7,6% par rapport à la même période en 2019, selon les données publiées par l'Autorité de la mobilité et des transports (AMT).

Néanmoins, selon un communiqué de l'entité, cette réduction représente «un recouvrement de 1,2 point de pourcentage (p.p.)», en tenant compte «du cumul en août».

En analysant uniquement le mois de septembre, les ports du continent ont enregistré une augmentation de 1,7%, par rapport au même mois de 2019. «Cette croissance a été tirée par la plupart des ports, notamment Sines, mais accompagnée d'Aveiro, Figueira da Foz, Setúbal et Faro », a souligné AMT.

L'organisation a indiqué que le comportement des ports du continent était «principalement influencé par Lisbonne, qui a enregistré une baisse de 1,96 million de tonnes (-22,8%), et par Leixões avec -1,66 million de tonnes (-11 ,deux%). Sines, en revanche, continue de récupérer progressivement le volume de cargaison perdue, passant de -12,7% en juin à -2,5% en septembre. Côté positif, Faro et Figueira da Foz méritent une mention particulière, les seuls à gérer un volume supérieur à celui enregistré en 2019, enregistrant respectivement + 35,5% et + 2% », a souligné l'AMT.

En ce qui concerne les marchés du fret, «le charbon a connu un fort conditionnement tout au long de cette année, suite à la réduction significative de l'activité des centrales thermoélectriques de Sines et Pego, qui se traduit par une baisse de 2,2 millions de tonnes, correspondant à -82,2%, sur la période de janvier à septembre », a précisé l'AMT.

Les produits pétroliers, les autres produits solides en vrac, les produits agricoles et les cargaisons fractionnées "ont également enregistré des variations négatives importantes, respectivement de -1,76 million de tonnes, -402,3 milliers de tonnes ™, -303,5 tm et -277 , 3 mt », selon le communiqué.

Dans le sens inverse, avec un comportement positif, «les marchés conteneurisés et minerais sont marqués, qui observent des augmentations respectives de 376,7 mt et 79,8 mt, le fret conteneurisé ayant la part la plus significative qui monte à 38,5%, a été fortement influencé par Sines, qui clôture la période de janvier à septembre 2020 avec un volume supérieur à +1,57 million de tonnes (+ 12,1%) par rapport à la même période en 2019 », a précisé l'organisation.

Cette performance annule «la variation négative de près de -1,48 millions de tonnes vérifiée à Lisbonne (-41,3%), qui enregistre des variations mensuelles négatives depuis février», selon l'organisation qui souligne également les augmentations à Setúbal et Leixões, respectivement de + 16,5% et + 2,6%, «avec cette dernière augmentation conduisant Leixões à enregistrer la meilleure marque jamais enregistrée sur les mêmes périodes».

L'AMT a également révélé que Sines avait renforcé son leadership en septembre, «avec une part majoritaire absolue de 50,5% du total des mouvements de fret manutentionné, soit une augmentation de 2,7 pp par rapport à la même période en 2019, même si elle est toujours de -3 , 9 pp de son maximum enregistré en 2016 ».

Entre janvier et septembre, le segment des conteneurs a enregistré un volume de plus de 2,05 millions d'EVP (unité de mesure des conteneurs), soit une baisse de 1,4% par rapport à 2019, a précisé le régulateur.

«Ce comportement résulte des performances positives des ports de Sines, Setúbal et Leixões, avec des variations respectives de +89,9 milliers d'EVP (+ 8,3%), +17 milliers d'EVP (+ 15,9%) et +6 , 2000 EVP (+ 1,2%), ce qui n'a cependant pas réussi à annuler les variations négatives de Lisbonne et Figueira da Foz, qui ont atteint respectivement -136,7 (-38,7%) et -4,5 (-27,5%) mille EVP », selon le communiqué.

Concernant le nombre d'escales de navires, «l'ensemble des ports a enregistré un total de 7033 escales au cours des neuf premiers mois de cette année, soit une baisse de 12,2% (-979 escales au total) par rapport à la même période en 2019» , étant que «ce comportement global résulte de la diminution du nombre d'appels observés dans la plupart des ports, mais étant fortement conditionné par le port de Lisbonne» qui enregistre une diminution de 664 appels, selon l'AMT.

ALYN // EA

Le contenu des ports a traité 7,6% de fret en moins au cours des neuf premiers mois de l'année apparaît en premier à Visão.