« A partir du traitement numérique d’images d’arbres », le nouvel outil technologique permet « de calculer le volume » des arbres, affirme dans un communiqué à l’ESAC, expliquant qu’il s’agit « d’une méthode non destructive ».

En revanche, la procédure «ne nécessite pas l’utilisation d’équipements de mesure spécialisés et est rapide, car elle permet d’obtenir rapidement l’estimation du volume» des espèces.

L’application, «encore en phase expérimentale», a été créée par une équipe interdisciplinaire de la ville dirigée par les enseignants Raúl Salas-González, de l’ESAC, et Mateus Mendes, de l’Institut supérieur d’ingénierie de Coimbra (ISEC), deux établissements qui sont partie de l’Institut Polytechnique de Coimbra (IPC).

Avec ce travail, ils entendent «contourner les limites liées aux méthodes traditionnelles d’inventaire forestier, qui impliquent des connaissances spécialisées, l’utilisation d’instruments spécifiques et un travail de terrain approfondi, les rendant très coûteuses et conduisant à un faible taux d’utilisation pratique».

Beatriz Fidalgo (ESAC), João Coelho (ISEC) et Paulo Coimbra et Manuel Crisóstomo, du Département de génie électrique et informatique de l’Université de Coimbra.

«Cette solution répond à un problème pratique, qui est encore plus pertinent si l’on tient compte du fait que la majorité de la superficie forestière au Portugal est entre les mains de petits propriétaires privés, qui estiment souvent visuellement le volume sur pied de leurs peuplements., Sans faire des mesures sur les arbres, ce qui conduit évidemment à moins de précision dans l’estimation du volume qu’ils vendront », soulignent-ils.

Grâce aux travaux développés jusqu’à présent, il est désormais possible «d’estimer le volume sur pied de véritables peuplements de mélèzes (Pinus nigra), avec des erreurs d’estimation de volume comparables à celles trouvées dans les méthodes de mesure traditionnelles».

L’équipe « continuera à développer et à améliorer le logiciel et la méthodologie, ainsi qu’à étendre son utilisation à d’autres espèces d’intérêt forestier », ajoute l’ESAC dans la note.

Les résultats de la première phase expérimentale du projet ont été publiés dans la revue scientifique Symmetry.

CSS // JEF

Le contenu Les chercheurs de Coimbra créent une application pour mesurer le volume de plusieurs arbres apparaît en premier dans Visão.