Le programme des festivités, qui commence le 1er juillet et se poursuit jusqu'à l'année prochaine, a été présenté aujourd'hui à la mairie de Lisbonne, en présence du ministre de la Culture.

Le 1er juillet, un hommage à 100 guitaristes, de générations différentes, sera rendu à l'héritage de la chanteuse de fado, dans les Paços do Concelho de Lisboa.

Ce concert est diffusé «en ligne» via les réseaux sociaux de la Mairie de Lisbonne, de la Société municipale de gestion des équipements et d'animation culturelle (EGEAC) et du Musée du Fado, et sera présenté par RTP le 4 juillet.

Pour l'anniversaire d'Amália, le 23 juillet, Camané et Mário Laginha se produisent au Musée du Fado.

Les deux artistes «revisiteront certains des thèmes les plus emblématiques d'Amália Rodrigues et d'Alain Oulman (1928-1990)», qui dans la vie ont composé exclusivement pour la diva.

«Maria Lisboa», «Madrugada de Alfama», «As Águias», «Naufrágio» et «Gaivota» sont quelques-uns des fados écrits par Oulman.

Ce concert sera également diffusé en «streaming» sur les réseaux sociaux de Câmara de Lisboa.

Du 3 au 12 septembre se déroule le Festival du Fado, signalant la réouverture des maisons de fado, après fermeture en raison de la convoitise 19, "avec des conditions spéciales pour ses visiteurs".

Cette initiative, de la Chambre en partenariat avec l'Association des Casas de Fado (ACF), prévoit, selon l'organisation, la performance de «plus de 100 artistes en séances enregistrées et retransmises en streaming, à partir des réseaux sociaux de la Chambre et du Musée du Fado ».

Joel Pina, un musicien dont la carrière est intimement liée à celle d'Amália, dont il a été la basse pendant plus de 30 ans, a eu 100 ans en février.

La fête prévue en mars dernier, au Teatro S. Luiz, à Lisbonne, a été reportée et se déroulera dans le cadre des célébrations amaliennes, le 24 septembre, au Musée du Fado.

Amália a déclaré dans plusieurs interviews qu'elle était née «au temps des cerises», faisant référence à ses origines familiales dans la municipalité de Fundão, qui donne le ton d'un concert, avec la direction artistique de Luís Varatojo, «No Tempo das Cerejas».

Ce concert, à Castelo de S. Jorge, a la participation des chanteurs de fado Ricardo Ribeiro, Camané et Ana Moura, accompagnés de l'Orquestra Metropolitana de Lisboa, sous la direction du chef d'orchestre Rui Pinheiro, et la participation des musiciens José Manuel Neto (guitare portugaise) ), Pedro Soares (alto) et Didi (basse), Rui Toscano (saxophone) et Gaspar (guitare portugaise).

Ce concert, dont les arrangements musicaux sont de Pedro Moreira, Filipe Raposo et Mário Laginha, est diffusé sur RTP le 30 juillet.

Déjà musical, «100 Amália» vise à répondre à la question: «Comment les jeunes générations, nées au 21e siècle, ressentent-elles et vivent-elles l'héritage d'Amália?»

«100 Amália» est une comédie musicale avec mise en scène, dramaturgie et accompagnement musical du groupe Musique et comédies musicales du groupe scolaire Nuno Gonçalves, avec des élèves de 9 à 18 ans, et direction musicale de Camané.

Les célébrations se déroulent également au niveau international, avec les différents festivals de fado organisés au-delà des frontières, parrainés par la Chambre de Lisbonne, pour "rendre hommage à la mémoire vivante d'Amália Rodrigues".

Ces festivals, en plus des spectacles des chanteurs de fado, comprennent des conférences, des expositions et des projections de films.

Le 6 octobre, alors que dix ans se sont écoulés depuis la mort du créateur de «Povo que Lavas no Rio», un concert avec Sara Correia, Fábia sera diffusé depuis la Casa de Amália Rodrigues à Lisbonne Rebordão et Cuca Roseta. Le musicologue Rui Vieira Nery, l'un des membres du groupe de travail pour la célébration du centenaire, fera une «introduction historique».

Une autre initiative est la réalisation du documentaire télévisé "Fado", en 12 épisodes, écrit par le musicien Paulo Valentim, qui signe la conception et le développement avec Hélder Moutinho et Pedro Ramos, avec Aurélio Vasques comme directeur et directeur de la photographie.

Ce documentaire, en partenariat avec ACF, a pour objectif de promouvoir «l'univers du fado dans la ville de Lisbonne».

Les célébrations du centenaire d’Amália Rodrigues se poursuivent l’année prochaine, avec quatre expositions, des «vidéocartes», des conférences et des colloques.

Le programme est disponible sur le site Web de la célébration du centenaire à http://centenarioamaliarodrigues.pt.

NL // TDI