La Direction générale de l’alimentation et de la médecine vétérinaire (DGAV) a confirmé aujourd’hui un foyer d’infection par le virus de l’influenza aviaire dans une installation qui détient des oiseaux de collection à Constância, dans le district de Santarém.

Dans un communiqué, la DGAV a indiqué que le cas avait été détecté chez des animaux domestiques dans la paroisse de Santa Margarida da Coutada, qui fait partie de la zone de surveillance du foyer primaire détecté en décembre à Vila Nova da Barquinha, une municipalité adjacente à Constância.

La direction générale de l’alimentation et vétérinaire a également indiqué que « les mesures de lutte contre l’épidémie sont déjà mises en œuvre conformément à la législation en vigueur ».

Ces mesures, ajoute-t-il, comprennent « l’inspection des lieux où la maladie a été détectée et l’élimination des animaux atteints, ainsi que l’inspection et la notification des élevages qui détiennent des oiseaux dans des zones de protection, dans un rayon de trois kilomètres (km) autour du foyer ». , et dans la zone de surveillance dans un rayon de 10 km ».

Le 31 décembre, un foyer avait été confirmé dans un élevage de dindes, à Praia do Ribatejo, Vila Nova da Barquinha, et la confirmation d’aujourd’hui d’oiseaux morts à Constância et l’existence de nouveaux cas de grippe aviaire du sous-type H5N1 à haute pathogénicité chez les muets canards, retrouvés morts dans le parc riverain de Vila Nova da Barquinha le 11 janvier, ne constituent pas de nouveaux foyers de la maladie, mais sont plutôt liés au foyer existant.

« Les derniers cas détectés à Vila Nova da Barquinha et maintenant à Constância ne constituent pas de nouveaux foyers puisqu’ils sont déjà inclus dans la zone de surveillance délimitée lorsque le foyer primaire a été détecté » en décembre à Praia do Ribatejo, Susana Pombo, de la DGAV a déclaré à Lusa . .

Selon le responsable, le Portugal compte actuellement cinq épidémies actives d’infection de grippe aviaire, les mesures de restriction ayant été levées à Palmela, dans la municipalité de Setúbal, après que, début décembre, une épidémie de grippe aviaire a été détectée lors d’une exploration dans cette localité. et 30 jours se sont écoulés sans qu’aucune nouvelle situation ne soit enregistrée.

Les deux premiers foyers ont été détectés le 1er décembre, dans un élevage de volailles domestiques à Palmela, et, le 23 décembre, dans un élevage de dindes à Óbidos, avec environ 18 000 oiseaux, il y a « un lien » entre cet élevage et le troisième foyer. , confirmé le 31 décembre, à Vila Nova da Barquinha, dans une ferme avec environ six mille dindes.

Le 4 janvier, un quatrième foyer d’influenza aviaire a été détecté dans un élevage de poulets et de canards à Santiago do Cacém, dans le district de Setúbal, et le lendemain, un cinquième foyer a été confirmé à Alpiarça, chez une oie sauvage, qui a été ajoutée au 11 janvier un sixième foyer, à Peniche, détecté chez une mouette.

Au vu de la « situation épidémiologique actuelle », la DGAV soutient qu’il est important de « respecter et renforcer » les règles de biosécurité, ainsi que les bonnes pratiques d’élevage avicole, en évitant les contacts entre oiseaux domestiques et sauvages.

« Il est toujours extrêmement important de notifier immédiatement tout soupçon, afin de permettre une mise en œuvre rapide et efficace des mesures de contrôle de la maladie », ajoute-t-il.

La notification de la mortalité des oiseaux sauvages peut être effectuée via l’application ANIMAS (http://animas.icnf.pt).

MYF // MCL

Contenu Le Portugal enregistre un nouveau cas de grippe aviaire à Constância — DGAV apparaît en premier à Visão.