La course MotoGP, qui se déroulera sur le circuit international de l’algarve à Portimão entre le 20 et le 22 novembre, devra «éviter les erreurs» qui ont été commises lors du Grand Prix de F1 le week-end dernier.

Cela permettra de déterminer si la course se déroulera devant des spectateurs, a déclaré cette semaine le secrétaire d’État portugais aux Sports, ajoutant que le travail doit commencer maintenant afin d’assurer «de meilleures conditions sanitaires» que celles observées lors de la course de F1.

João Paulo Rebelo a admis que le consensus est que les choses ne se sont pas déroulées aussi bien qu'elles auraient dû au GP de F1, et que des améliorations seront nécessaires.

Selon le secrétaire d’État, le MotoGP sera une «course très spéciale» pour les fans portugais de sport automobile qui auront la chance de voir de près le pilote vedette du pays, Miguel Oliveira.

Mais pour ce faire, il faudra un «compromis» de la part de tout le monde.

"Je pense qu'il est parfaitement possible d'équilibrer la présence des spectateurs avec la sécurité sanitaire", a déclaré le secrétaire d'État.

En effet, il estime que cette façon de penser doit être étendue à tous les sports, car il faut des spectateurs pour maintenir les «petits événements et clubs sportifs».

michael.bruxo@algarveresident.com