L’annonce de l’inclusion de la société dirigée par João Manso Neto dans le PSI20 a été annoncée le 8, lorsqu’Euronext Lisbonne a procédé à une revue trimestrielle des résultats de l’indice, après l’introduction en bourse de la société le 15 juillet.

Lors de la cérémonie de cotation de la société, le 14 juillet, le président João Manso Neto avait déjà annoncé son intention d’entrer dans le PSI20 dès septembre.

«Nous avons l’intention de rejoindre le plus tôt possible – et le plus tôt possible, ce doit être en septembre car cela ne peut pas être avant – de rejoindre le PSI20. C’est un point d’honneur. Nous voulons le faire très rapidement », a déclaré Manso Neto lors de la séance d’admission en bourse qui s’est déroulée sur Euronext Lisbonne, faisant référence au principal indice de Lisbonne.

Greenvolt — Energias Renováveis, SA a fixé le prix de l’offre publique initiale (IPO) pour les nouvelles actions à 4,25 euros chacune, selon une note de la société envoyée à la Commission brésilienne du marché des valeurs mobilières en juillet.

En juin, la société avait annoncé une introduction en bourse d’environ 150 millions d’euros à destination d’investisseurs qualifiés, avec une augmentation de capital réservée supplémentaire et simultanée de 56 millions d’euros en échange de l’acquisition de la société polonaise V-Ridium.

Ce processus a été suivi de l’annonce de l’inscription de l’augmentation de capital de 70 millions d’euros à 247 599 998,75 euros, avec émission de 41 788 235 actions nouvelles au prix de souscription de 4,25 euros.

Plus tard, le 26 juillet, il a été annoncé que la société augmenterait son capital de plus de 19,4 millions d’euros avec l’émission de nouvelles actions, après que les dirigeants eurent exercé l’option du greenshoe de 4 588 235 actions, au prix de 4,25 euros chacune.

Le 27 juillet, le capital social de Greenvolt a été porté à 267 millions d’euros.

L’entrée de Greenvolt dans le PSI20 couronne un semestre d’annonces de la filiale Altri, depuis l’intégration de João Manso Neto dans ses effectifs jusqu’à son introduction en bourse le 15 juillet.

C’est le 18 mars qu’Altri, société contrôlée par Paulo Fernandes (qui dirige également le groupe de médias Cofina), a annoncé qu’elle étudiait l’admission à la bourse Greenvolt.

Cette annonce a été accompagnée par la révélation que la société d’énergie renouvelable avait engagé João Manso Neto, ancien directeur exécutif d’EDP et ancien président exécutif d’EDP Renováveis, pour être président exécutif de Greenvolt.

Manso Neto a fini par abdiquer un accord avec EDP qui prévoyait le versement de 560 mille euros par an jusqu’en 2023, pour un total d’environ 1,7 million d’euros, pour l’empêcher d’aller travailler pour la compétition.

Dans l’annonce du 18 mars, Greenvolt a indiqué avoir « un ambitieux projet d’expansion nationale et internationale », visant à « consolider sa position de leader sur le marché national et s’affirmer comme un ‘acteur’ de référence au niveau international, sur le marché énergies renouvelables ».

En plus du segment principal de la biomasse et de la foresterie, qui « continuera d’être le « cœur de métier » [negócio principal] de la société », Greenvolt entend également mettre en œuvre des « modèles innovants » dans le solaire et l’éolien.

Greenvolt « dispose actuellement de cinq centrales de production d’énergie thermoélectrique à partir de la biomasse forestière, avec environ 97 MW de capacité installée », renvoie Altri, notant que la création de l’entreprise permet au groupe de « consolider sa stratégie d’intégration entre le secteur forestier filière qui produit de la biomasse et la production d’énergie à partir de cette ressource renouvelable ».

Pendant ce temps, Greenvolt a déjà acheté des pourcentages d’entreprises européennes et une centrale au Royaume-Uni.

Au premier semestre, le résultat de la société a baissé de 82,3%, à un million d’euros, avec l’impact des arrêts pour maintenance des centrales biomasse au Portugal et l’acquisition de la société britannique Tilbury.

JE // EA

Le contenu de Greenvolt fait ses débuts aujourd’hui sur le PSI20 et apparaît en premier dans Vision.