«L’exécution des accords de paiement échelonnés en vertu de la présente ordonnance ne dépend pas de l’octroi de garanties», lit-on dans le régime publié aujourd’hui, qui autorise «jusqu’à un maximum de six mensualités» le paiement de la dette, élargissant ainsi le terme jusqu’à 12 mois lorsque la valeur totale de la dette dépasse 3 060 euros, pour les personnes physiques, et 15 300 euros pour les personnes morales.

Dans les conditions d’accès au paiement échelonné, le diplôme exige que la créance à régler ne soit pas en phase de recouvrement coercitif ou intégrée dans l’un des mécanismes de règlement de la dette, et que l’accord couvre l’intégralité de la dette des contributions ou contributions,  » y compris la dette des contributions résultant du calcul en tant qu’entité adjudicatrice et les intérêts de retard échus et échus ».

Le diplôme publié aujourd’hui résulte de l’approbation, par la loi de finances de l’État (OE) pour 2021, d’un régime exceptionnel de paiement échelonné des dettes de cotisations à la Sécurité sociale qui ne sont pas en cours de processus exécutif, établissant les conditions d’accès et les procédures nécessaires pour toutes les entités auxquelles s’applique le régime, qui sont celles qui présentent une dette en raison du non-paiement de contributions ou de contributions selon les conditions définies de manière générique dans cette norme OE.

Aux accords conclus sous le régime publié aujourd’hui, qui entre en vigueur jeudi, «la règle – prévue dans un décret-loi de 2012 – ne s’applique pas» – selon laquelle les accords de régularisation volontaire ne peuvent être autorisés que par la Sécurité sociale, chez chaque contribuable , une fois tous les 12 mois.

Selon l’ordonnance, les acomptes du plan de versement sont dus mensuellement à compter de la notification du plan, et le paiement doit être effectué jusqu’au dernier jour du mois auquel il se rapporte, la demande d’adhésion au paiement échelonné étant effectuée. électroniquement, dans Direct Social Security.

En 2020, les employeurs se sont vu accorder un délai jusqu’en juillet, repoussé à août, pour indiquer à la Sécurité sociale le mode de paiement des cotisations sociales différées, les tranches et les modalités de paiement des dettes à la Sécurité sociale, dans le cadre d’un régime exceptionnel créé pour répondre au nouveau coronavirus. pandémie.

Il y a environ un mois, en mars de cette année, un diplôme publié définissait que les employeurs et les travailleurs indépendants pouvaient indiquer, jusqu’au 31 mai, à la Social Security Direct, laquelle des conditions de paiement ils entendent utiliser dans le cadre du report extraordinaire de le paiement des contributions pour novembre et décembre 2020.

Les montants manquants, selon ce diplôme de mars, doivent être payés en trois ou six mensualités et successivement, entre juillet et décembre, sans intérêts de retard.

L’ordonnance publiée aujourd’hui réglemente les dettes «dont le délai légal de paiement se termine jusqu’au 31 décembre 2021» qui peuvent être payées par versements à la Sécurité sociale pour régler les dettes de cotisations et de cotisations des employeurs, des travailleurs indépendants et des entités adjudicatrices.

Le régime des ordonnances ne couvre pas les dettes d’apports et apports inclus dans les procédures d’insolvabilité, de recouvrement ou de revitalisation, de procédure spéciale d’accord de paiement, de procédure extraordinaire pour la viabilité des entreprises, de régime extrajudiciaire de redressement d’entreprises, de contrats de consolidation financière ou de restructuration d’entreprise, ou les contrats d’acquisition du capital social d’une entreprise par du personnel technique, ou par des travailleurs, dont l’objet est sa revitalisation et sa modernisation.

Vice-président (ICO) // EA

Le contenu Dettes de sécurité sociale divisé en 6 versements sans obligation de garantie – diplôme apparaît en premier dans Visão.