De violents affrontements ont eu lieu à Lisbonne ce soir, impliquant des milliers de fans de football et la police.

Les problèmes ont commencé à mi-chemin du match entre le match Sporting-Boavista au stade Alvalade pour déterminer les prochains «champions nationaux» du Portugal.

Cela semble avoir commencé par «  un énorme panache de fumée  » (peut-être un engin incendiaire) qui a vu la police entrer en force – à quel point les foules ont riposté en lançant des pierres et des bouteilles.

Des balles en caoutchouc ont été tirées – un journaliste de TVI aurait été touché par l’un d’eux à la jambe – et au même moment à l’intérieur du stade, le match s’est poursuivi.

Les tensions avaient augmenté tout au long de l’après-midi alors que de plus en plus de fans se présentaient en prévision du match.

Le président Marcelo et les autorités sanitaires de la DGS ont fait appel au bon sens, mais il semble avoir été perdu après que le Sporting ait marqué un but juste avant la mi-temps.

Diverses personnes auraient été blessées. La police reconsidérerait son escorte du «défilé des champions» (le bus transportant l’équipe victorieuse) qui devrait traverser les rues de la capitale.

Au moment de la mise en ligne de ce rapport, le match s’est terminé avec Sporting les vainqueurs, champions nationaux pour la première fois en 19 ans.

[email protected]