La situation de calamité à Madère se prolongera d'un mois, a annoncé aujourd'hui le gouvernement régional, indiquant que la mesure prendra effet à partir de 00h00 le 1er septembre jusqu'à 23h59 le 30.

Une nouvelle résolution a été approuvée qui déclare, à la suite de la situation épidémiologique de la covid-19, la situation de calamité sur tout le territoire de la région autonome de Madère, dans le but de promouvoir l'endiguement de la pandémie de covid-19 et de prévenir la la contagion et la propagation de la maladie », a déclaré l'exécutif dans un communiqué.

Selon les données publiées mercredi par l'Institut d'administration de la santé (IASaúde), l'archipel enregistre 148 cas d'infection, dont 118 guéris et 30 actifs, dont trois sur l'île de Porto Santo.

Le gouvernement régional, de la coalition PSD / CDS-PP, a donc décidé d'autoriser l'extension de la situation calamiteuse à Madère, qui s'est terminée le 31 août.

«La mesure prend effet de 00h00 le 1er septembre 2020 à 23h59 le 30 septembre 2020, dont la portée matérielle, temporelle et territoriale est contenue dans la résolution désormais approuvée», est mentionnée.

L'exécutif dirigé par le social-démocrate Miguel Albuquerque souligne que, de manière générale, les règles de la résolution en vigueur pour ce mois d'août sont maintenues, qui définissent également les règles de la situation calamiteuse, à savoir la présentation ou la réalisation d'essais dans les ports et les aéroports de l'archipel et l'utilisation obligatoire d'un masque dans tous les espaces publics, ouverts ou fermés.

Aujourd'hui, il a également été annoncé que la majeure partie du Portugal continental resterait en état d'alerte et que la région métropolitaine de Lisbonne serait en état d'alerte pour la prochaine quinzaine en raison de la pandémie de covid-19, le continent entier étant en situation d'urgence le 15 septembre.

La décision a été communiquée par la ministre de la présidence, Mariana Vieira da Silva.

Aux Açores, la situation de calamité publique sur les îles de Santa Maria, São Miguel, Terceira, Pico et Faial (qui ont des liaisons aériennes vers l'extérieur de l'archipel) a été prolongée jusqu'à 24 heures le 1er septembre, ainsi que la situation d'alerte dans le Îles Graciosa, São Jorge, Flores et Corvo.

La calamité est le plus élevé des trois niveaux d'intervention prévus dans la Loi fondamentale sur la protection civile, au-dessus de la contingence et de l'alerte.

La situation de calamité peut être déclarée lorsque, compte tenu de l'événement auquel elle est associée et de son intensité prévisible, la nécessité d'adopter des mesures exceptionnelles pour prévenir, réagir ou rétablir les conditions normales de vie dans les zones touchées par son effets.

En état de calamité, contrairement à l'état d'urgence (qui est une initiative du Président de la République, approuvée par résolution du parlement), le droit de grève et de manifester n'est pas interdit.

En état d'urgence, les forces armées sont en attente et en situation de calamité, les forces de protection civile sont responsables des opérations.

Au Portugal, 1 809 personnes sont décédées sur les 56 673 confirmées infectées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La pandémie de covid-19 a déjà fait au moins 826 000 morts et infecté plus de 24,2 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

DC (VAM / JF) // ROC

Lusa / Fin

Le contenu Covid-19: Situation de calamité prolongée jusqu'au 30 septembre à Madère – le gouvernement apparaît d'abord à Visão.