Les Nations Unies ont demandé aujourd'hui à tous les pays de donner la priorité à la réouverture des écoles chaque fois qu'il y a contrôle de la transmission locale des contagions du covid-19, avertissant que la fermeture prolongée pourrait provoquer une "catastrophe générationnelle".

«Nous vivons un moment décisif pour les enfants et les jeunes du monde entier. Les décisions que les gouvernements vont maintenant prendre auront un effet durable sur des centaines de millions de jeunes, ainsi que sur les perspectives de développement des pays, pendant des décennies », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, à travers un message dans vidéo.

Guterres a présenté un rapport préparé par l'organisation pour analyser l'impact de la fermeture d'écoles, d'instituts et d'universités et propose des recommandations aux décideurs politiques.

Selon le rapport, il y avait déjà une «crise de l'éducation» dans le monde, avant la pandémie du SRAS CoV-2, avec plus de 250 millions d'enfants non scolarisés et, dans les pays en développement, seulement un quart des enfants les élèves du secondaire avaient terminé leurs études avec des «compétences de base».

"Nous sommes maintenant confrontés à une catastrophe générationnelle qui pourrait gaspiller un potentiel humain incalculable, saper des décennies de progrès et exacerber les inégalités installées", a déclaré Guterres.

La pandémie, a souligné Guterres, a provoqué «le plus grand bouleversement de l'éducation jamais réalisé».

Selon les données de l'ONU, à la mi-juillet, les écoles sont restées fermées dans plus de 160 pays, ce qui touche plus d'un milliard d'élèves et plus de 100 pays n'ont pas encore annoncé les dates de réouverture.

Parmi les aspects qui préoccupent le plus les Nations Unies, il y a le temps perdu par des millions d'enfants d'âge préscolaire, une étape jugée essentielle, a déclaré la Directrice générale adjointe de l'UNESCO pour l'éducation Stefnia Giannini lors d'une conférence de presse.

L'enseignement à distance, avec des cours à la radio, à la télévision ou sur Internet, «laisse de nombreux étudiants derrière», prévient l'ONU, qui met en évidence en particulier le risque pour ceux qui souffrent de handicaps, les communautés minoritaires ou défavorisées, les déplacés, les réfugiés et ceux qui vivent dans des régions éloignées.

Ainsi, la pandémie accroît les inégalités en matière d'éducation et menace d'annuler rapidement les progrès réalisés au cours des dernières décennies.

Face à cette situation, l'ONU appelle à l'application de mesures, à commencer par la réouverture des écoles dans les meilleurs délais, une question qui suscite de larges débats dans plusieurs pays.

«Dès que la transmission locale du covid-19 est maîtrisée, il est nécessaire de renvoyer les élèves dans les écoles et les établissements d'enseignement de manière sûre: cela doit être l'une des priorités fondamentales», a déclaré Guterres.

Pour l'ONU "il est essentiel de trouver un équilibre entre les risques sanitaires et les risques pour l'éducation et la protection des enfants et de prendre également en compte les répercussions de la situation sur la participation des femmes à la vie active".

Selon le rapport, dans tout ce processus, il est essentiel de consulter les parents, les soignants, les enseignants et les élèves eux-mêmes.

Les Nations Unies demandent que la priorité soit donnée à l'éducation dans la distribution des fonds, la protection et l'augmentation des budgets de l'éducation dans les comptes publics des pays respectifs, et exige que la question devienne le centre des «efforts de solidarité internationale».

L'ONU appelle également à accorder une attention particulière aux élèves les plus vulnérables et appelle à «maîtriser» la pandémie pour transformer les systèmes éducatifs grâce aux infrastructures numériques, en revitalisant l'apprentissage ou en utilisant des méthodes d'enseignement plus flexibles.

«Nous avons une opportunité générationnelle de recréer l'éducation et l'enseignement. Nous pouvons faire un pas en avant et évoluer vers des systèmes progressifs qui assurent une éducation de qualité pour tous, en tant que «tremplin» pour atteindre les objectifs de développement durable », a déclaré Guterres.

PSP // SB

Covid-19: le contenu de l'ONU demande aux pays de prendre des mesures pour rouvrir les écoles d'abord dans Vision.