Les patients asymptomatiques ou ceux qui présentent des symptômes légers de covid-19 auront une période d'isolement de 10 jours, selon la norme de la direction générale de la santé (DGS) mise à jour aujourd'hui.

Selon la norme DGS, la fin des mesures d'isolement, sans qu'il soit nécessaire de tester le nouveau coronavirus, des patients asymptomatiques ou atteints d'une maladie légère ou modérée intervient au bout de 10 jours, à condition que, dans les cas présentant des symptômes, ils soient sans utiliser d'antipyrétiques pendant trois jours consécutifs et avec «une amélioration significative des symptômes».

Les cas de maladie grave ou critique doivent rester isolés 20 jours à compter de l'apparition des symptômes, au même moment que celui défini pour les patients qui ont des problèmes d'immunodépression graves, quelle que soit la gravité de la maladie.

La norme précise également que, chez les patients asymptomatiques, les 10 jours commencent à compter à partir de la date du diagnostic de laboratoire de covid-19.

Jusqu'à présent, le délai pour l'isolement prophylactique était de 14 jours.

La DGS souligne également que dans le cas des professionnels de santé ou des prestataires de soins de grande proximité, des patients qui seront admis dans des maisons de retraite ou des unités de soins de longue durée ou palliatifs ou des patients qui seront transférés dans des unités hospitalières vers des zones non dédiées, il sera nécessaire de toujours un test négatif pour que l'isolation soit considérée comme complète.

La norme stipule en outre que «dans les 90 jours suivant le diagnostic en laboratoire de l'infection par le SRAS-CoV-2, aucun autre test ne doit être effectué» à moins que la personne ne présente des symptômes de la maladie, il s'agit d'un «contact à haut risque d'un cas confirmé de covid -19 au cours des 14 derniers jours »ou il n'y a pas de diagnostic alternatif (y compris d'autres virus respiratoires) pour le tableau clinique.

Il définit également l'organisation de l'hospitalisation, qui disposera d'un espace pour les patients avec un test positif (services ou unités de soins intensifs dédiés au covid-19) et un autre pour les patients avec un test négatif, mais avec suspicion clinique de maladie ou d'infection respiratoire sévère ( zones intermédiaires – physiquement séparées des zones dédiées aux services d'urgence – ou salles ou unités de soins intensifs dédiées au covid-19 où elles doivent être testées).

Il existe également un troisième niveau dans l'organisation de l'hospitalisation des patients avec un test SARS-CoV-2 négatif et sans suspicion clinique de COVID-19 ou d'infection respiratoire aiguë (unités dites de soins intensifs ou non-covid-19).

En ce qui concerne le médicament à utiliser, la norme définit que le traitement par Remdesivir doit être administré «le plus tôt possible» chez les patients hospitalisés ayant un test positif, une pneumonie confirmée par radiographie ou tomographie et le besoin d'oxygène supplémentaire, âgés de 12 ans ou plus et un poids égal ou supérieur à 40 kilos.

SO // SB

Le Covid-19: Le contenu d'isolement dure jusqu'à 10 jours dans les cas asymptomatiques ou avec des symptômes légers apparaît en premier dans Vision.